5 ans de Mes Finances Perso (Partie 5)

Faire le Grand Saut Cet article est la dernière partie d’une série de 5 articles sur les 5 premières années de Mes Finances Perso. Cliquez ici pour accéder aux parties 1, 2, 3 ou 4 de l’histoire.

Le Grand Saut

 

Quitter son emploi et se lancer à temps plein dans ses projets

Qu’on se le dise tout de suite : sentir que les conditions sont parfaites pour être prêt à quitter son emploi et voler de ses propres ailes à temps plein, ça n’arrivera jamais. Vous aurez toujours une ou plusieurs bonnes excuses pour repousser le grand saut.

Je parle en connaissance de cause, puisque j’ai moi-même été pris dans ce cercle vicieux. Après 3 ans de dur labeur sur mes projets à temps partiel en même temps qu’un emploi à temps plein, je n’avais toujours pas fait le grand saut.

Cela m’est arrivé même si j’étais passionné par l’idée de devenir un entrepreneur à temps plein et ne travailler que sur mes projets personnels.

Mon intuition et mon cœur me suppliaient de voler de mes propres ailes et de croire en mes capacités de réussite, alors que ma tête me trouvait les meilleures excuses du monde pour ne pas le faire. 

Pourquoi se lancer à temps plein sur ses projets ?

Tout comme il y a une limite à la quantité d’argent que vous pouvez économiser, il y a une limite aux temps libres que vous pouvez consacrer à travailler sur votre projet en dehors des heures du bureau. Vous pouvez les optimiser tant bien que mal, il reste que vous faites passer le projet qui vous passionne en deuxième, voire même en troisième ou quatrième.

Vue d’un autre angle, cette situation est l’équivalent de dédier les meilleures heures de votre journée à l’accomplissement des objectifs de votre « boss », en faisant passer en deuxième les vôtres. C’est l’heure de revisiter vos priorités. Voici donc pourquoi il est si important de considérer de vous y mettre à temps plein. Vos projets passeront en deuxième vitesse et les résultats viendront beaucoup plus rapidement.

« Je comprends. Y a-t-il d’autres bonnes raisons de quitter son emploi pour poursuivre ses projets »?

Parce que c’est un témoignage de confiance que vous faites envers votre capacité à réussir. Parce que vous désirez laisser une empreinte positive sur cette terre. Parce que vous voulez aider des gens et leur faire bénéficier de vos connaissances, compétences et habiletés. Pour réussir un projet d’envergure, vous devez vous investir corps et âme à sa réussite. À demi-mesure, demi-résultat.

Une petite dernière raison.

Dans un emploi à temps plein, nous échangeons 5 jours de travail pour 2 jours de congé. D’ailleurs, durant ces 2 jours, on récupère plus souvent qu’autrement de nos 5 jours de travail. Trouvez-vous que donner 5 et recevoir 2 est équitable? Je ne répondrai pas pour vous, mais je vous invite à y réfléchir. Vous me donnez 5 pommes et je vous en redonne 2. Oui? Bon, ok, j’exagère clairement ici, mais j’espère que la graine a été plantée dans votre tête.

Comment préparer cette transition de manière à mitiger les risques ?

Heureusement, il existe une méthode en 3 étapes pour y arriver :

#1 – Commencez votre projet à temps partiel, tranquillement, en dehors des heures de travail. Mettez-y au moins 5 heures par semaine. Cette étape est d’une importance cruciale, puisqu’elle donnera naissance à votre idée dans le monde physique.

Je vais peut-être en frustrer quelques-uns d’entre vous en disant cela, mais tant que l’idée est dans votre tête, elle ne vaut pas grand-chose. Ce n’est qu’en travaillant quelques heures par semaine sur celle-ci que vous lui donnerez vie.

Par la suite, c’est un mélange de travail sur votre idée, d’étude de marché, d’acquisition de « feedback » des personnes potentiellement intéressées par votre idée, d’ajustements et d’encore plus de travail. Vous voulez à tout prix éviter le syndrome de l’inventeur : il pense que son idée est géniale, travaille pendant des mois dessus sans impliquer personne, puis, s’il parvient à la lancer, elle n’intéresse (pratiquement) personne. Dans ce scénario, l’inventeur a fait une erreur qui ne pardonne pas : il n’a jamais cherché à comprendre et à valider que son idée (offre) intéresse réellement des personnes (demande).

#2 – Fixez-vous une date de départ dans le béton et s’y tenir. Qu’elle soit dans 3 mois, 6 mois (comme j’ai fait), 12 mois, ou 24 mois, ça n’a pas d’importance. Ce qui est important, c’est de vous faire la promesse que vous vous engagez à voler de vos propres ailes à la date choisie, votre date. Inscrivez cette date à quelques endroits que vous verrez souvent : petit papier dans un portefeuille, sur sa table de chevet, etc.

#3 – Une fois votre date décidée, écrivez un petit document non-formel qui sert à documenter votre réussite éventuelle. Voici quelques idées de sections :

  • Vos objectifs. Que voulez-vous exactement? Vous devez être précis, puisque si vous ne savez pas clairement ce que vous voulez, votre cerveau ne peut pas vous aider à l’obtenir.
  • Pourquoi la réussite de ce projet vous tient à cœur? Cette question est importante, puisque le fait de connaître son « pourquoi » vous aidera à passer au travers des moments difficiles où vous manquerez d’énergie et de motivation.
  • De quelle manière vous comptez réussir (plan de match).
  • Listez toutes les embûches potentielles que vous pourriez rencontrer en cours de route vers l’atteinte de vos objectifs
  • Les solutions à ces embûches potentielles
  • Combien d’argent vous aurez besoin pour vivre 12 mois sans salaire.
  • Comment vous comptez avoir cet argent.
  • Un plan B si votre projet ne vous permet pas de faire assez d’argent pour en vivre (exemple : faire de la consultation pour arrondir les fins de mois)
  • Un plan C si le plan B ne fonctionne pas (exemple : prendre un travail à temps partiel pour couvrir ses dépenses de base pendant que vous continuez de travailler fort sur votre projet)
  • Un plan D si les plans A, B & C ne fonctionnent pas (exemple : retourner sur le marché du travail)

Ce document en apparence simpliste vous donnera une grande confiance en votre capacité de réussite.

Jouer dans la cours des grands : Créer sa Compagnie

 

Passer d’entrepreneur aspirant à entrepreneur

On dit souvent que c’est très difficile d’y arriver seul et qu’il ne faut pas hésiter à demander de l’aide lorsque le moment est opportun. En fait, c’est bien vrai : vouloir tout accomplir par soi-même, c’est plus long, demandant et limitant. Malgré tout ce beau temps qui s’est libéré dans mon horaire en quittant mon emploi, je n’avais sincèrement aucune idée de l’endroit où commencer pour créer une compagnie. Mon partenaire d’affaires Matthieu et moi-même avons donc demandé de l’aide à deux endroits : à un de mes amis qui venait de créer sa compagnie quelques mois auparavant et le SAJE, un organisme de Montréal qui accompagne les jeunes entrepreneurs, afin d’en savoir plus à ce sujet.

Avez-vous peur de créer votre propre compagnie?

C’est vraiment bon signe, puisque le sentiment de peur est souvent un excellent indicateur de ce que vous devez faire pour progresser. C’est en forgeant que l’on devient forgeron. Passez donc à l’action encore une fois : lisez quelques bons livres de business, comme par exemple ces 2 EXCELLENTS livres qui vous aideront grandement sur le sujet : The Personal MBA (Lien CA, Lien FR) & The E-Myth (Lien CA, Lien FR), puis lancez-vous dans votre projet de création de votre compagnie; vous apprendrez beaucoup plus vite sur le terrain.

Les Premiers Mois à Temps Plein dans notre Compagnie

 

L’impact du temps plein sur mon projet principal (Idée Cadeau Québec)

Être à temps plein sur ses projets, ça change tout. Vous pouvez y mettre tellement d’heures que les résultats se précipiteront. C’est quand même toujours un peu plus long que l’on voudrait, mais vous avez quand même de bonnes choses pour faire du progrès rapide. C’est ce qui s’est passé avec http://www.ideecadeauquebec.com/. Les premiers mois de la compagnie concordaient avec la période de Noël (la période la plus achalandée de l’année). Nous étions en deuxième vitesse, puisque Matthieu aussi avait quitté son emploi pour se dédier à temps plein à notre projet de compagnie.

Les finances personnelles quand on a son entreprise

Plusieurs stratégies et trucs que j’ai partagés avec vous au courant des dernières années m’aident beaucoup à passer au travers des premiers temps difficiles qui viennent avec la création de sa propre compagnie. Notamment :

Se donner les moyens de réussir

En ayant 0 dette et beaucoup d’argent de côté, je n’avais pas le couteau sur la gorge. Je pouvais respirer et me donner la chance de réussir.

Diminution du coût de la vie

Dépenser moins que ce l’on gagne, c’est toujours vrai et ce, même si on gagne 1 million par année. Quand on a sa propre compagnie, on se rend compte que plusieurs de ses dépenses sont réduites ou même disparaissent. Parmi celles-ci, je compte : transport en commun (diminué / éliminé), dîners au restaurant (diminué / éliminé), achat de linge pour le travail (diminué), etc…

Dire non aux dépenses superflues

Pour vous aider à réduire certaines dépenses, je vous conseille d’améliorer votre capacité à dissocier vos désirs de vos besoins réels lorsque vous êtes sur le point d’acheter quelque chose. Pour ceux qui désirent creuser le concept, voici un article que j’avais écris sur le sujet : Dissocier constamment les besoins des désirs

Les finances de son entreprise

 

Le « cashflow » positif : une composante cruciale de votre entreprise

« A business is a repeatable process that makes money. Everything else is a hobby. » Paul Freet

Dans les parties précédentes de cette série, je vous ai mentionné qu’il était très important de ne pas mettre l’argent comme objectif premier. Il ne faut pas faire votre projet dans le simple et unique but de devenir riche. Je profite de l’occasion pour réitérer encore une fois que c’est super important et véridique. En complément à ceci, j’aimerais souligner que si vous voulez réussir à vivre à temps plein de vos projets, vous devez hors de tout doute considérer le point qui suit. En créant votre propre compagnie, une de vos obligations principales sera de gérer le « cashflow » de celle-ci de manière intelligente, de manière à réussir, après un certain temps (le moins de temps possible) à générer assez de revenus pour couvrir ses dépenses. Pour bien me souvenir de l’importance cruciale du « cashflow », je m’étais dessiné un petit dessin sur mon tableau blanc que je n’ai pas effacé avant de l’avoir atteint. *Bonus* J’ai retrouvé l’image pour vous ! 🙂 Le Master Plan (Whiteboard) Le plan de match dessiné grossièrement sur mon tableau blanc était d’utiliser mes économies (« savings ») et de réduire mes dépenses de base (« cost of living »), tout en augmentant graduellement les revenus générés par Idée Cadeau Québec (« side income ») afin d’arriver au point où je peux vivre de mes projets, c’est-à-dire pouvoir couvrir mes dépenses de base avec les revenus générés par ma business et ce, sans avoir besoin d’un emploi. Bref, négligez l’importance du « cashflow » positif pendant trop longtemps et risquez de crouler sous les dettes. Croulez sous le poids des dettes pendant trop longtemps et vous pourriez administrer un coup fatal à votre business (faillite). En résumé, l’important est de réussir à atteindre le plus tôt possible le seuil de profitabilité. En bon français, c’est lorsque les revenus de votre compagnie dépassent ses dépenses. Ensuite, on continue d’essayer d’augmenter ses revenus tout en optimisant ses dépenses, comme les finances perso ! Ça doit vraiment faire partie des priorités de votre compagnie, donc gardez ça en tête !

Aujourd’hui, je vis ma vie de rêve

C’est fou, si je m’arrête un peu pour prendre le temps d’observer ma situation actuelle, je réalise que ça fait un bon nombre d’années que je travaille à être où je suis rendu en ce moment, comme en témoigne cet article écrit au début de l’année 2011 sur Mes Finances Perso : 2011 : L’année du focus vers ma vie de rêve Non, je ne suis pas (encore) riche (monétairement). Toutefois, si je focalise sur le positif plutôt que le négatif, je constate que j’ai un bon bout de fait dans la bonne direction. Précisément :

  • Je n’ai jamais été aussi heureux de toute ma vie.
  • J’ai 0 dette.
  • Je fais ce que je veux de mon temps.
  • Je pars en voyage quand je veux.
  • Je peux travailler de partout dans le monde.
  • Je participe à un projet qui simplifie la vie des gens et qui participe à l’amélioration de l’économie québécoise.
  • Notre compagnie a atteint le seuil de profitabilité.
  • Cela fait 6 mois de suite que nous réussissons à nous verser des salaires.

Également, une des choses dont je suis le plus fier, c’est qu’après presque 2 ans à vivre à temps plein de mon entreprise, ma valeur nette a finalement recommencé à remonter. C’est vraiment difficile de vivre sans salaire, mais enfin, le vent commence à tourner !

Valeur Nette Recommence a Monter
Les temps sont difficiles au début de la création de son entreprise. Il faut persévérer.

Remerciements

 

J’aimerais prendre le temps d’apprécier et d’exprimer ma gratitude

Ce site et sa superbe communauté de gens inspirés, inspirants et motivés, ainsi que le projet principal de Matthieu et moi (Idée Cadeau Québec), ne seraient pas rendus où ils sont aujourd’hui sans l’aide et le support de plusieurs personnes. Que ce soit des commentaires sur les articles, des likes, des shares, du bouche à oreille, un nombre incroyable de personnes aident Mes Finances Perso à être un succès. Un merci tout particulier à : Nancy, Didi, Mélanie, Gilbert, Matthieu, David, Val de Finir-Riche, Benoit Tremblay, Olivier, Phalie, Jeef, Mathieu Lajoie, Claudine, Grégory, Alex, Réjean Prévoyant et bien, bien plus !!!!!! D’avance, je sais que j’aurai sûrement fait des omissions de personnes que je devrais remercier. C’est de bien mauvais goût et je m’en excuse d’avance. Merci à vous tous. Sincèrement. Vous êtes vraiment « awesome » : votre support est simplement incroyable et me garde hautement motivé & grandement inspiré.

À quoi s’attendre pour la suite de ce site ?

 

Communauté & Croissance

Mes Finances Perso, ce n’est pas seulement mon parcours, mes stratégies et mes trucs, puisque si c’était juste ça, le site n’existerait plus aujourd’hui. Mes Finances Perso, c’est nous tous, une communauté de personnes intelligentes et ouvertes d’esprit qui ont décidé d’améliorer proactivement leur sort, afin de mieux vivre aujourd’hui, tout en mettant en place les assises d’un demain excitant, rempli de possibilités qui dépassent notre imagination d’aujourd’hui. Avoir de bonnes finances personnelles est une pierre angulaire de cette vision, car être en mesure de maîtriser ce concept abstrait qu’est l’argent, c’est de se donner les moyens de réaliser nos rêves les plus fous. Plusieurs actions ont été portées en ce sens au cours des derniers mois, notamment :

D’ailleurs, à ce sujet, le compte Twitter de Mes Finances Perso a presque atteint les 500 « followers » et la page Facebook presque 200 fans ! Merci beaucoup ! Donc, si vous aimez la communauté qui est en train de se développer sur Mes Finances Perso et que vous aimeriez en faire part, faites un petit « follow » sur le fil Twitter @MesFinances, un petit J’aime sur la page Facebook et/ou abonnez-vous à l’infolettre officielle. Merci d’avance pour ceux qui le feront et un GROS MERCI à ceux qui l’ont déjà fait ! Et ce n’est pas terminé! Je vous réserve encore plusieurs belles surprises et développements pour Mes Finances Perso. À suivre de près !

En conclusion, j’aimerais connaître votre réponse aux 2 questions suivantes..

  1. Au-delà des finances personnelles, quel a été l’impact des 5 premières années d’existence de ce site sur vos vies ?
  2. Au fil des années, ai-je réussi à suffisamment vous motiver à passer à l’action pour améliorer vos finances personnelles ?

J’attends vos réponses dans la section de commentaires ci-dessous! Au plaisir de vous motiver à passer à l’action encore longtemps,

Uriel =)

Voici les liens pour lire, ou relire, les 4 autres parties de cette suite de 5 articles sur les 5 ans de Mes Finances Perso :

10 réflexions sur “ 5 ans de Mes Finances Perso (Partie 5) ”

  • 2014/08/19 à 04:48
    Permalink

    Je voudrais prendre le temps de te remercier pour l’inspiration que tu me procure avec ton blog.

    C’est toujours motivant de voir les autres réussir. Sa aide à se donner un coup de pied dans le derrière pour finir ses projets et lancer la fameuse première version.

    Go Go Go! 🙂

    Réponse
    • 2014/08/19 à 09:12
      Permalink

      Allô Benny !

      Merci beaucoup de me dire que ce blogue t’inspire, car c’est un de mes désirs les plus profonds : inspirer les gens à devenir la meilleure version d’eux-mêmes. Les motiver. Réussir notre vie de rêve, tous ensemble.

      Ce n’est vraiment pas facile de faire cela, toutefois, personne n’a dit que c’était sensé être facile. Toute chose importante ou d’envergure requiert beaucoup de travail et d’efforts, « day in day out », donc continue de persévérer. Tu y es presque.

      Si tu veux que je regarde quoique ce soit pour t’aider, envoie-moi un petit courriel, il me fera le plus grand plaisir de t’aider (au besoin).

      Concernant la partie de ton commentaire sur la fameuse « première version », je tiens à partager avec toi et tous les autres une citation qui est tellement vraie !

      “The last 10% it takes to launch something takes as much energy as the first 90%.” —Rob Kalin, Etsy founder
      (Traduction FR : Le dernier 10 % requis pour lancer quelque chose demande autant d’énergie que le premier 90 %.)

      Donc, continue d’avancer dans la bonne direction, tu vas finir par réussir ! N’oublie pas d’avoir à un endroit que tu vois souvent ta fameuse « date butoire » au lancement de ton projet, version 1. Ça t’aider à canaliser tes efforts sur les tâches importantes requises pour la V1.

      Take care Benny ! Merci pour tes interventions pertinentes !

      Réponse
  • 2014/08/19 à 16:55
    Permalink

    Coucou!
    Je n’écris pas souvent, mais je lis tout le temps tes articles, donc je vais prendre le temps de répondre à tes 2 questions…

    Tes articles et tes posts sur facebook sont toujours teintés de joie, de bonheur, de confiance, de trucs pour améliorer son soi-même, bref, c’est juste plaisant de te lire et je pense que tous tes trucs et explications nous rendent beaucoup plus à l’aise avec le côté « money-money » de la vie, qui peut facilement devenir stressant..

    De mon côté, je suis déjà quelqu’un d’économe à la base (je ne suis pas quelqu’un qui dépense beaucoup et je n’achète pas tous les derniers gadgets), mais c’est toi qui m’as donné le coup de pied au derrière qu’il me fallait pour que je mette de l’argent de côté réellement, et même si ce n’est pas énorme, ça fait vraiment une différence à la fin de l’année dans mon compte de banque, et avec les années qui passent, ça fait un méchant coussin financier au cas où des pépins arriveraient!

    Bref, t’es inspirant, continue à nous apprendre des choses et à nous motiver 🙂

    Réponse
    • 2014/08/19 à 19:20
      Permalink

      Salut Andrée 😀

      😀 Hey merci beaucoup d’avoir pris le temps de laisser un commentaire ici Andrée ! 😀

      Ça fait vraiment longtemps que tu es là à m’encourager et ça parait vraiment. Par moments, c’est difficile quand ce qu’on essaye de faire passe quasi inaperçu. Il faut se redresser les manches et persévérer. Souvent, tu étais derrière moi à Liker et Sharer mes trucs sur Facebook (par exemple) et ça me redonnait un grand boost d’espoir que ça aidait au moins 1 personne.

      Comme tu le mentionnes, tu n’écris pas souvent et j’imagine que tu n’es pas la seule à le faire. C’est pourquoi, dans le temps où je n’avais presque pas de commentaires sur le blogue ou de likes/shares sur Facebook, je n’avais aucune idée si ce que je faisais aidait et avait de l’impact positif sur les gens. C’était un peu démoralisant « par boute »… Tes encouragements m’ont vraiment aidé !

      Merci du fond du coeur Andrée 😀

      Réponse
  • 2014/08/19 à 23:25
    Permalink

    Salut CC!

    Bravo pour ce 5ème article qui clôture bien la série! Merci de ce partage!

    J’ai découvert ton blog en 2012 je crois et depuis, j’ai lu pas mal tous les articles que tu as écrit. Ils sont bien écrits, tu documentes bien tes textes et ça fait du sens ce qui est écrit.

    Alors pour répondre à ta première question : j’ai découvert plusieurs produits intéressants ici et je suis content que tu continues à mettre à jour ton blog (ex.: sur la migration vers Tangerine). Et je vais dire comme Andrée, en plus de la portion argent, tu mets beaucoup d’emphase sur l’amélioration, la motivation, l’empowerment et la réussite personnelle. C’est très intéressant et très motivant!

    Au niveau des finances personnelles, je gère déjà les miennes de façon très efficiente, mais des fois, j’aime cela avoir d’autres idées et des idées de lecture ou encore des mises à jour. C’est toujours intéressant!

    Alors encore une fois, merci de ton partage! Et ne lâche surtout pas le bon travail 🙂

    Réponse
    • 2014/08/20 à 08:43
      Permalink

      Salut Petes 😀

      Wow depuis 2012 que tu me suis et tu as presque tout lu ? Vraiment cool !!!! 🙂 Merci beaucoup !

      Merci pour les réponses aux 2 questions. Je suis tellement content de savoir que tu aimes le côté amélioration + motivation + empowerment + réussite personnelle ! C’est tellement un de mes buts avec ce site !

      Pour le deuxième point, bravo de bien gérer tes finances personnelles ! Avoir le contrôle sur celles-ci permet d’avoir les moyens de faire tout plein de belles choses si l’on veut 🙂

      D’accord, je continue le « bon travail » !! 🙂

      Réponse
  • 2014/08/25 à 17:56
    Permalink

    Bonjour CC,
    Alors là, chapeau! À ton instar, tu nous apprends concrètement à devenir un(e) entrepreneur(e) de notre passion! Tu nous décris en détail les ‘do’ and ‘don’t’, ainsi que les ‘pros’ and ‘cons’ de toutes les étapes, procédures, obstacles etc. qui nous attendent sur le chemin de l’entrepreneurship.
    Après ces 5 blogs qui soulignent à merveille le 5e anniversaire professionnel de MFP, chaque personne qui veut véritablement vivre de sa passion ou de son rêve, peut assurément y parvenir. À condition, bien sûr comme tu le dis si bien, de s’être d’abord assuré(e) qu’il y a une forte demande pour le produit ou le service que l’on veut offrir. Tu vois : le grain semé dans notre mental germe déjà bien!
    Une chose est plus que certaine : tu nous fournis des outils de qualité pour que nous puissions nous bâtir une bonne entreprise et la voir évoluer vers la réussite.
    Merci de tout coeur est un bien faible mot pour exprimer toute la gratitude pour le bien que tu nous apportes dans la vie de nos finances personnelles et par conséquent, de nos vies en général.
    Longue vie à MFP et à toi.
    Une lectrice assidue qui applique tes précieux conseils depuis le début.
    Di 🙂

    Réponse
    • 2014/08/25 à 18:15
      Permalink

      Bonsoir Di 😀

      Tant mieux si tu as aimé cette mini-série ! Il est bien vrai que tu es une lectrice d’une part très assidue et à l’écoute et d’une autre part orientée « concret » et « action ». C’est motivant d’être capable de voir l’impact de tous ses efforts, du moins, dans mon cas.

      Cette série m’a pris au moins 3 heures par article, donc un total d’environ 15 heures. Ce qui est drôle, c’est que je me rends de plus en plus compte que lorsque je travaille sur MFP, que ce soit pour écrire un nouvel article, optimiser mon site ou interagir avec la communauté par courriel, commentaires ou réseaux sociaux, je ne vois tout simplement pas le temps passer.

      J’aime, aider. J’adore VOUS aider.

      Merci pour tous ces bons mots Di.

      🙂

      Réponse
  • 2015/02/26 à 05:26
    Permalink

    Bonjour CC, et encore merci pour cette suite d’article qui résume tes 5 premières années de ton blogue. Tu nous partages des conseils de façon très simple et j’aime ça!
    Je viens de lire quelques articles de ton blogue, donc je ne pourrais pas réellement répondre à tes 2 questions. Mais il est certain que tu me motives à réfléchir et à agir. 🙂

    Je viens de finir cette suite d’articles, et la première chose que j’ai envie de faire c’est de la partager à mes proches ! Merci beaucoup pour ce que tu partages avec nous..

    Je confirme ce que certaines personnes ont déjà dit, c’est très émouvant de lire tes articles… J’avais parfois des larmes aux yeux tellement c’est touchant.. !

    Encore une fois merci à toi. 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Être notifié par courriel des nouveaux commentaires. Vous pouvez aussi vous inscrire aux commentaires sans avoir à en laisser un.