Le temps, c’est de l’argent ?

le temps c est de l argent Le temps, cest de largent ?

 

Le temps, est-ce vraiment synonyme d’argent ?

 

Parlant de temps, remontons-le un petit peu :

Ce proverbe trouve ses sources, entre autres, dans la traduction du célèbre « Time is money », présent dans un essai de Benjamin Franklin paru en 1748 (en apprendre plus sur l’origine de cette citation).

 

Le temps et l’argent : Réflexion #1

 

Au premier degré, il est possible de voir rapidement que cette expression peut être comprise via un des concepts les plus présents sur le marché du travail, soit le salaire horaire.

Votre salaire horaire, ou taux horaire, représente donc la somme d’argent que vous gagnerez en échange d’une heure de votre temps.

Jusque là, il est possible de comprendre comment nous pouvons en arriver à la conclusion que le temps, c’est de l’argent.

 

Le temps et l’argent : Réflexion #2

 

Au deuxième degré, en creusant un peu plus, nous pouvons aussi remarquer que le concept du temps et argent existe dans le monde de l’investissement.

Précisément, nous le retrouvons à 2 endroits :

  1. Le temps passé à dénicher une bonne opportunité d’investissement. Règle générale, quand nous prenons le temps d’étudier, analyser et étudier une opportunité d’investissement, nous augmentons nos chances de faire fructifier notre argent.
  2. La période de temps durant laquelle votre investissement fructifiera. Règle générale, nous espérons que l’argent investi prenne de la valeur au fil du temps. Exemples : Une maison qui prend de la valeur avec les années. Une stratégie d’investissement en bourse axée sur le long terme. Une oeuvre d’art dont la valeur augmente quand l’artiste devient connu.

 

Tenez-vous bien : LA déduction

 

Par conséquent, il existe une déduction fort intéressante sur le fait que notre temps peut possiblement représenter de l’argent.

La voici :

Nous pouvons évaluer l’efficacité de notre gestion du temps en regardant combien d’argent il produit.

Gérez-vous votre temps de manière à générer 20 000 $ par année ?

50 000 $ ?

100 000 $ ?

1 million ?

Voilà une manière toute simple d’évaluer et de quantifier l’efficacité de votre système de gestion du temps.

Mise en garde : Si vous me suivez depuis un moment, vous savez pertinemment que je sais que l’argent n’est pas une fin en soi. Je ne parle pas du tout de faire de l’argent pour faire plus d’argent, en négligeant et en heurtant les autres aspects importants de votre vie. Il ne faut pas augmenter ses revenus dans le simple but d’avoir plus d’argent.

Dans ma vision des choses, avoir de l’argent en grande quantité me donnera tous les moyens et toute la liberté dont j’aurai besoin pour réaliser de grandes choses, soit mes rêves les plus fous et aider le plus grand nombre de gens possible.

Bien souvent, l’argent que vous êtes en mesure de gagner témoigne de l’ampleur, de l’impact et de la valeur que vous créez en travaillant.

 

Comment évaluer si notre système de gestion du temps est efficace ?

 

C’est tout simple : Combien faites-vous par année ?

Pas satisfait de la réponse ?

Possibilité de faire une meilleure utilisation de son temps, il y a.

icon smile Le temps, cest de largent ?

– Uriel

Comment Gérer son Argent de Manière Productive

comment gerer son argent productivite Comment Gérer son Argent de Manière Productive

Finances Personnelles & Productivité

« Money is More About Mind Than It Is About Math » – J.D. Roth

(Traduction FR : L’argent est plus relative à la tête qu’aux mathématiques.)

 

Gérer son argent intelligemment… 

On s’entend pour dire c’est une bonne idée, mais par où commencer et que faire ?

Voilà une question qui mérite qu’on s’y attarde.

Pour commencer ce sujet intrigant, il est important que je remette certaines choses en contexte pour ne pas que vous pensiez que pour vous, c’est différent et hors de portée.

En fait, c’est tout le contraire : je dis sans crainte que la stratégie que je vous présente dans cet article fonctionnera pour quiconque la suivra.

 

L’évolution de mes finances personnelles de 2008 à 2014

 

S’il y avait bien une chose que je ne faisais pas en 2008, c’était de gérer mes finances personnelles intelligemment.

Je m’explique :

  1. L’argent sortait aussi vite qu’elle entrait
  2. Je dépendais continuellement de ma paye suivante (et j’avais hâte qu’elle arrive)
  3. J’étais endetté de presque 10 000 $
  4. Je ne mettais pas d’argent de côté pour ma retraite
  5. Je n’avais aucun objectif d’épargne et pas un sou de côté
  6. Je n’investissais pas et je n’avais aucune idée dans quoi investir
  7. Je n’avais qu’une approximation mentale de la quantité et de la fréquence de mes dépenses (qu’elles soient prévues ou imprévues)

Transportons-nous à aujourd’hui, en 2014, pour voir comment chacun de ces points a évolué :

  1. L’argent sort assurément moins vite qu’elle n’y entre (« cashflow » positif)
  2. Je ne dépends plus de ma prochaine paye pour arriver (À ce sujet, j’ai même survécu sans salaire pendant 18 mois d’affilée après avoir fait le grand saut à temps plein sur mes projets personnels en 2012. Ça mes amis, c’est ne pas dépendre de sa prochaine paye, poussé à l’extrême.)
  3. Ça fait maintenant 5 ans d’affilée que je n’ai plus de dettes (ce qui m’a aidé, entre autre, à voyager autour du monde à 4 reprises en 4 ans).
  4. J’ai déjà plusieurs milliers de dollars de côté pour ma retraite (et ça continue de grossir)
  5. J’ai épargné et j’épargne de manière intelligente encore aujourd’hui, notamment grâce à des objectifs motivants d’épargne que je me suis fixés.
  6. J’ai trouvé une stratégie intelligente pour investir en bourse sur le long terme avec un minimum d’intervention de ma part. Ma stratégie d’investissement basée sur les fonds indiciels ne me prend que 2 heures à gérer aux 18 mois (simplement pour rebalancer mon portefolio).
  7. Je connais avec une grande exactitude mes dépenses, d’une part grâce à Mint qui fait automatiquement et sécuritairement le suivi de toutes les transactions de mes comptes bancaires, d’autre part grâce à mon tout petit fichier facile à créer et maintenir, nommé Mieux Dépenser.

 

Comment expliquer l’amélioration drastique de mes finances personnelles?

Lire le reste de cet article »

Voir le positif dans le négatif

voir le positif dans le negatif rire sous la pluie Voir le positif dans le négatif « Good habits are hard to develop but easy to live with; bad habits are easy to develop but hard to live with. » ― Brian Tracy

Traduction FR : Les bonnes habitudes sont dures à développer, mais il est facile de vivre avec elles. En revanche, les mauvaises habitudes sont faciles à développer, mais difficiles à vivre avec.

 

Je suis un éternel optimiste qui s’assume pleinement

 

Pour devenir optimiste, j’ai du développer et intégrer à mon quotidien 4 grandes familles de compétences :

  1. Être flexible pour une plus grande ouverture d’esprit
  2. Être créatif pour penser en termes de solutions plutôt qu’en termes de problèmes
  3. Être zen afin de trouver la paix intérieure et le sentiment de bien-être
  4. Être enthousiasmé par les possibilités excitantes de son futur tout en me rappelant qu’il n’y a que le moment présent pour y arriver

Lire le reste de cet article »

Planifier sa retraite en 5 minutes

comment calculer sa retraite Planifier sa retraite en 5 minutes

Planifier sa retraite en 5 minutes

Est-ce même possible, voir même souhaitable ?

 

C’est un défi que je vous propose de relever.

 

Commençons par le commencement

 

Dans le monde des finances personnelles, il est difficile de trouver un sujet aussi peu stimulant que celui qui de la planification de votre retraite.

Pourquoi ? Probablement parce qu’il faut se forcer considérablement pour calculer la somme d’argent dont nous aurons besoin pour notre retraite. De plus, ça nous oblige à penser tellement loin dans le futur que ça nous paraît flou et presque irréel, donc le sentiment d’urgence qui nous pousse à agir habituellement n’est pas là.

Penser à sa retraite alors qu’on est dans la vingtaine ou dans la trentaine… C’est un des sujets en finances qui cause le plus de procrastination, de désintérêt total et disons-le ouvertement : d’inconfort, de craintes et même de peurs.

« C’est encore loin… On a donc le temps d’y penser encore, n’est-ce pas CC ? »

CC : Hmmmmm… Pour être honnête avec vous : pas vraiment, non.

La raison est la suivante : plus vous attendez avant de planifier comment avoir suffisamment d’argent pour votre retraite, plus vos chances d’en avoir assez à ce moment de votre vie chutent drastiquement.

Bon, c’est peut-être dit de manière un peu trop négative… Milles pardons.

Reprenons de manière un peu plus positive et constructive : tout ce beau temps qui nous sépare aujourd’hui à notre retraite est notre meilleur allié.

Grâce à lui, vous augmenterez considérablement vos chances d’avoir assez d’argent pour vivre votre retraite confortablement.

…encore faut-il faire une utilisation efficace de ce beau temps qui nous est imparti !

Comme c’est paradoxal !

 

Notre cerveau nous dit : c’est encore loin, tu as le temps d’y penser. Pourtant, c’est exactement parce que la retraite est encore loin qu’il est important de s’y attarder le plus tôt possible, ne serait-ce qu’un tout petit 5 minutes MAINTENANT, aujourd’hui-même.

L’impact de ce 5 minutes ? Augmenter ses chances d’avoir une belle retraite confortable où l’on pourra se gâter, gâter ses proches et redonner à la société.

Pourtant, savoir comment calculer sa retraite de manière efficace est probablement beaucoup plus facile à faire que vous ne pourriez le penser.

C’est ce que je vous propose aujourd’hui : Prendre 5 minutes pour démarrer la machine à idées. En bonus : une sélection de belles options de planification de l’aspect financier de retraite que j’ai préparées pour vous.

Oui, je pourrais vous présenter une façon conventionnelle et exhaustive de procéder pour estimer de manière précise combien vous aurez besoin d’argent.

Non, ce n’est pas mon intention. J’ai quelque chose de plus simple, plus agréable, plus rapide et plus motivant à vous proposer.

Ça vous dit ? Vous êtes prêt ? Moi aussi.

Let’s go! Lire le reste de cet article »

Vivre sans budget

vivre sans budget Vivre sans budget

Je n’aime pas les budgets

 

…mais il existe 2 choses qui me déplaisent bien plus que les budgets :

  1. Me sentir coincé à la moindre dépense imprévue
  2. Me sentir coupable lorsque je dépense de l’argent pour me faire plaisir.

 

Faire & tenir un budget : un conseil traditionnel

Quand on commence à être en contact avec les premiers conseils pour améliorer ses finances personnelles, il y en a un qui revient toujours : faire un budget et de s’y tenir. La blogosphère est remplie à outrance d’articles sur le sujet.

C’est une méthode suggérée à tout le monde voulant prendre ses finances en main, présentée comme étant la première chose à faire pour redresser vos finances personnelles.

(Dis donc… Je commence à mieux comprendre pourquoi beaucoup de gens n’arrivent pas à prendre leurs finances en main… Quel conseil ennuyant et inefficace pour la plupart d’entre nous !)

Si vous vous attendez à retrouver ici sur Mes Finances Perso les mêmes conseils ennuyeux de finances qu’on entend depuis des années partout ailleurs, vous allez être déçus !

J’aime ce qui est simple et qui fonctionne avec un minimum d’effort requis de ma part.

(Souvenez-vous : les meilleures solutions sont souvent les plus simples si vous prenez la peine d’être créatifs et ouverts d’esprit face à la situation qui est devant vous.)

C’est encore le cas ici : j’ai trouvé une façon beaucoup plus simple de gérer mes dépenses, qui me permet d’investir, d’épargner, payer tous mes trucs et quand même avoir de l’argent pour me gâter avec ce qui me fait plaisir. Lire le reste de cet article »