L’art de négocier de manière efficace : Un condensé d’information

 

Dans la catégorie « En avoir plus pour son argent« , je vous présente aujourd’hui un petit guide perso de techniques de négociation à utiliser lorsqu’on tente de conclure une transaction avec un marchand. Dans plusieurs pays, il est tout à fait naturel de négocier. Il peut même être mal vu de ne PAS vouloir négocier du tout. Je pense entre autre à ma mère qui est allée en Égypte et qui me racontait à quel point les marchands du coin ont un plaisir fou à montrer leur talents de négociateurs.

On dirait qu’il y a un espèce de malaise à marchander ici alors que c’est tout à fait normal : ce n’est pas dans nos moeurs. Il y a une différence énorme entre être un bon négociateur et une personne exécrable. C’est à ce niveau qu’intervient mon billet, je vous montrerai comment être la personne qui sait négocier avec professionnalisme et qui en retirera les bénéfices.

530316492 6626d205e7 Lart de négocier de manière efficace : Un condensé dinformation

Ces techniques vous permettront de devenir meilleur(e) pour « bargainer » comme on dit au Québec. Il n’est pas nécessaire de toutes les appliquer, car ça risque d’être difficile. Je vous à en retenir 2-3 et de les appliquer dès cette semaine si l’occasion se présente.

Voici un 3 points « comportementaux » à retenir pour une négociation efficace :

  • Ayez confiance en vous et vos moyens. Ne pas avoir peur de demander, ni d’avoir peur de ce que vous aurez l’air. Êtes-vous vraiment prêts à payer plus cher pour avoir une pseudo-impression de bien paraître à de parfaits étrangers qui s’en foutent probablement? Pour devenir meilleur dans l’art de la négociation, il faut taire notre petite voix intérieure qui nous dit « mais non, ne le demande pas, c’est déplacé ». Si les circonstances sont bonnes, que l’on est courtois et agréable, c’est tout à fait dans votre droit de consommateur de poser des questions sur le prix.
  • Arrivez préparé. Choisissez vos batailles. Soyez intelligents. Étudiez le marché. Évidemment, n’allez pas négocier à des endroits comme au Wal-Mart, c’est déjà au plus bas prix et vous perdez votre temps. Les techniques que j’avance dans cet article visent plutôt des articles qui coûtent cher et dont la marge de profit semble être grande pour le commerçant. Si vous connaissez l’item que vous désirez acheter, informez-vous au maximum sur celui-ci. Ayez des éléments de comparaison dans votre boîte à outils, ça vous aidera sur plusieurs niveaux. Si possible, étudiez le marché sur internet avant de partir afin de connaître l’étendue des prix de l’item convoité. Si le prix est plus élevé que sur internet, essayez de penser à l’avance à d’autres façons de faire baisser le prix, comme par exemple une exemption des frais de livraison ou des emballages cadeaux gratuits si c’est possible.
  • Être vraiment très poli. Un sourire authentique aide beaucoup. Je crois que c’est le meilleur truc : c’est la fondation qui me permet de négocier avec succès. Une belle analogie que j’avais lue est que l’argumentation ressemble plutôt à une danse qu’à une bataille : on ne cherche pas à tout prix à gagner, mais on cherche plutôt un terrain d’entente qui fera en sorte que les 2 partis en sortent gagnant. Vous ne voulez pas insulter qui que ce soit.

Voici aussi 3 points plus « techniques » que j’ai retenus :

  • Ne faites pas la première offre à moins d’être obligé. Dites au marché que vous êtes intéressé et commencez à discuter avec lui. Ne précipitez pas les choses. La patience est une vertu! Montrez de l’intérêt pour acheter sans toutefois avoir l’air d’une personne qui se pressera à acheter à n’importe quel prix. Au moment que vous jugerez opportun (ça vient avec la pratique), dites-lui que vous aimeriez connaître le meilleur prix possible qu’il peut vous offrir. Vous avez des chances d’être surpris de sa réponse. Gardez en tête qu’à ce moment là, peu importe le chiffre obtenu, il vous est encore possible de négocier davantage en jouant la carte de l’acheteur indécis. S’il faut absolument que vous sortiez le premier chiffre, optez pour un chiffre plutôt bas pour pouvoir monter par la suite au besoin, c’est plus facile que d’en dire un trop gros et essayer de le baisser par la suite.
  • Ayez de l’argent liquide et montrez-lui subtilement vers la fin de la discussion/négociation. Comme ils disent en anglais « cash is king ». Il saura que vous êtes sérieux et que vous pouvez acheter l’item.
  • Laissez votre égo à la porte d’entrée du magasin. Les meilleurs négociateurs de ce monde se foutent (ou font comme si) d’avoir le crédit du bas prix obtenu. Ne soyez pas arrogant. Il faut faire en sorte que ce soit le marchand qui ait l’impression d’avoir conclu l’affaire. Rappelez-vous que c’est important que les 2 en sortent gagnants, mais qu’en apparence vous désirez faire en sorte que le marchand soit satisfait de cette transaction en lui montrant votre appréciation pour sa business (pratique pour le futur).

La tactique finale : Après avoir tout essayé (en n’ayant pas peur, en étant préparé et en étant poli), il y a de fortes chances que ça ne fonctionne toujours pas. Résumez le tout avec le marchand et dites-lui poliment que vous n’êtes pas intéressé à ce prix, puis partez. N’abusez pas de cette technique, mais si elle est utilisée avec un bon « timing », il y a des chances que le marchand vous interpelle pour conclure la transaction. Cette technique fonctionne particulièrement si vous étiez PRESQUE rendus à une entente, mais que vous étiez à quelques dollars près de la conclure (exemple 105$ au lieu du 100$ que vous vouliez).

J’ai présenté cet article sous forme de négociation avec un marchand, mais vous constaterez sans doute d’autres occasions où il est possible d’appliquer les techniques de négociation présentées ci-dessus. Je pense entre autre au moment où j’ai économisé 40$ en quelques minutes sur mon assurance habitation ou encore quand j’ai économisé gros sur ma playstation 3 de sony simplement en le demandant (ça marche fort bien sur kijiji).

Cette semaine, prenez action!

  • Retenez au minimum 2 ou 3 techniques parmi les 7 présentées ci-dessus;
  • Pratiquez-les dans un commerce ou au téléphone (assurances, factures mensuelles…) cette semaine ou en fin de semaine.
  • Laissez un commentaire pour partager vos expériences passées ou celles que vous allez faire!

Vous aimez mes trucs ?
Si oui, inscrivez-vous à ma toute nouvelle infolettre ! Au menu, une panoplie de nouveaux trucs & d'outils pour mieux gérer VOTRE argent ! *Bonus* En vous inscrivant, obtenez gratuitement le PDF "Le meilleur des blogs du développement personnel" dans lequel a paru mon article "Êtes-vous riche ?"
meilleur blogs dev perso cover Lart de négocier de manière efficace : Un condensé dinformation
 
Articles reliés

Section de commentaires
1.
Le 2010-03-30 à 22:38, Mama Zen a dit :

Hé hé hé super article CC que tu nous offres là!

Moi j’ai mon petit mantra en négo: sourire est la meilleure façon de montrer ses dents à l’adversaire. Et ta tactique finale, je la recommande chaudement SURTOUT chez le concessionnaire auto! À tout coup vous passerez du vendeur au directeur ou on vous téléphonera (je le sais, je l’ai expérimenté quelques fois, toujours avec succès).

2.
Le 2010-04-08 à 10:05, CC a dit :

:D !!! je suis bien content si tu l’as aimé. HAHAHAHA j’ai adoré ta passe avec le sourire = dents. Mouhahah, trop vrai! :D J’avoue que chez le commissionnaire auto, ça doit être fou pour négocier. La stratégie que j’adopterais dans ce cas serait de les laisser se battre entre eux en leur balancant des fax leur disant que tel endroit me le fait à tel prix, que pouvez-vous faire de plus? hehe

Je retiendrai sans faute que la technique finale s’applique très bien dans un concessionnaire auto. merci mama zen pour ton expérience!

3.
Le 2010-04-09 à 22:37, Mama Zen a dit :

Hi hi! Ah tiens alors si ça peut t’aider pour le concessionnaire auto si jamais tu dois t’en procurer une, voici ce que moi je fais… et il faut se rappeler que pour les concessionnaires auto, certains ont une politique de non négociation mais d’autres y sont très ouverts et ils sont généralement pas pires… faut être alerte!!! Alors moi dans ce cas là:

1-J’entre avec l’air un peu blasée, sans rendez-vous évidemment. Ma clientèle apporte un bonus, donc pourquoi me placer en position de faiblesse? ;-)

2-Poignée de main ferme au vendeur, regard droit dans les yeux et un sourire plein de dents (je m’en viens te plumer mec t’en reviendras même pas!)

3-Tournée des véhicules qui m’intéressent, options inclues, discussions sur les différences avec le même modèle de l’année précédente.

4-Essai routier MANDATORY… si on apprécie la conduite on le dit (généralement les gens craquent à l’essai, donc le vendeur se sentira en bonne position), mais on garde ses excès de positivisme à l’intérieur. C’est toi qui a les commandes, pas lui ;-)

5-Au retour… on se met à table pour vrai. On refait le tour des options et on s’attends à ce que le vendeur s’absente régulièrement pour  »demander »à son gérant pour les ajouts que vous voulez… Sache ce que tu veux (valeur d’échange de ton véhicule si tu le revends toi-même, options sur le véhicule comme les vitres teintées, etc.) Donne un ou deux autres véhicules que vous regardez chez un autre concessionnaire dont le PSDF est MOINS ÉLEVÉ mais avec des caractéristiques et une qualité de fabriquation SEMBLABLES (ex Mazda vs Hyundai)…

Généralement, là il commencera à se sentir dans l’eau chaude. Soit il tentera de te signer le même jour en te demandant carrément ce qui te convaincrait de signer aujourd’hui, soit il te dira qu’il ne peut négocier plus bas.

Dans les 2 cas, ne SIGNE PAS LE JOUR MÊME. Attends qu’il te rappelle. S’il ne le fait pas, retournes-y et refais la manoeuvre avec un autre vendeur.

Note toujours ce qui t’ est offert, et à chaque visite tente d’en avoir plus.

Quand la serviette est assez essorée à ton goût, décide si tu signes ou non. Après tout, à la quantité de véhicules disponibles sur le marché, un deal perdu aujourd’hui sera remplacé par un meilleur demain… ;-)

Sans peur et sans reproches :D ! Mais le best reste l’intéraction de personne à personne… sans avoir l’air menaçant… juste laisser sentir qu’il a plus besoin de toi que toi de lui ;-)

4.
Le 2010-04-10 à 08:47, CC a dit :

WOW! Quel brillant commentaire! :D Merci beaucoup

Ça me sera définitivement utile dans le futur… et je suis certain que plusieurs MesFinancesPersoiens et MesFinancesPersoiennes aimeront l’info aussi! Thanks again!

5.
Le 2010-05-08 à 11:46, didi :-) a dit :

Yo CC, je rajoute un seul truc possible aussi aux bons conseils de Maman Zen. Moi, pour l’achat de mes voitures, j’ai une technique similaire à elle, mais j’ai une réplique à toute épreuve qu’il doit dire vraiment au bon moment dans toute la rencontre, sinon elle ne fonctionne pas et c’est ma réplique :  »Donnez-moi le goût de signer avec vous » que je place volontairement dans la conversation, soit à un moment très stratégique où je veux gagner ma demande sur le vendeur, ou sinon à la fin de tout, lorsqu’il y a un dernier item qui ne se règle pas, soit baisser encore un peu plus le prix de vente ou un extra demandé que le vendeur dit ne pas pouvoir accorder, tout juste avant de me lever et de remercier poliment avant de quitter, je dis au vendeur :  »Donnez-moi le goût de signer avec vous »… Puis je me lève, donne une poignée de main et quitte gentiment… Comme dit maman Zen, j’attends et il va me rappeler. Bonne chance et encore bravo pour ce post. Di

6.
Le 2010-05-08 à 11:53, CC a dit :

:-) Très bon truc! Je retiens ça didi! :D

7.
Le 2010-06-22 à 06:37, Mama Zen a dit :

Quelle belle phrase Didi! Je l’ajoute à mon répertoire sans faute :-) surtout que ma voiture devra être changée sous peu ;-)

8.
Le 2010-06-23 à 14:28, CC a dit :

J’ai fait le message à didi! Elle était bien contente de ton reply :D

Laissez un message

Être notifié par courriel des nouveaux commentaires. Vous pouvez aussi vous inscrire aux commentaires sans avoir à en laisser un.