Mon meilleur truc antiprocrastination!

There are ALWAYS going to be times when you just don’t feel like it. You might never feel like it. In those moments, you have a choice to make— do you find an excuse? Or do you say screw the excuses and #doitanyway?

Traduction FR : Il y aura TOUJOURS des moments où vous n’aurez pas envie de faire quelque chose. Vous pourriez même ne jamais avoir envie. Dans ces moments, vous avez un choix à faire : trouver une excuse? Ou vous dire : laissons tomber les excuses et faisons-le quand même?

Mel Robbins

Règle générale, je me considère comme une personne productive ayant de la facilité à passer à l’action. Comment fais-je? Est-ce une force surhumaine? Un don?

NON!

C’est en fait assez simple. Je vous explique.

S’il y a bien quelque chose d’utile dans ma vie, c’est l’attitude que j’ai développée au fil des années face aux choses que je n’ai pas envie de faire.

Cette attitude m’a permis de faire des bonds de géants en termes de productivité, mais aussi, au niveau du sentiment de satisfaction du devoir accompli.

Quel est mon meilleur truc pour cesser de procrastiner? :

SI (ou LORSQUE) : Je pense à quelque chose que je n’ai pas envie de faire, mais qui serait bonne à faire [MON SIGNAL]
ALORS (ou DONC) : Je le fais tout de suite sans penser [MA RÉACTION AU SIGNAL]

Si… Alors… C’est comme en programmation!

Le concept derrière ce truc est : N’attendez PAS d’avoir ENVIE de faire quelque chose (qui est important à vos yeux) pour débuter, car la plupart du temps, vous n’aurez pas envie (de commencer maintenant).

Voici quelques exemples pour vous aider à internaliser le concept

  • Exemple 1 : Laver la vaisselle.
    • Souvent, je passe devant l’évier et je me dis que je n’ai pas envie de faire la vaisselle, même s’il était préférable de la faire. « Je n’ai pas envie de la faire », me dis-je intérieurement. VOILÀ mon signal!
    • Je n’ai pas envie de faire la vaisselle, donc je commence à la faire tout de suite.
  • Exemple 2 : Aller au boulot.
    • Beaucoup de personnes n’ont pas envie d’aller au boulot, mais y vont quand même.
    • Pourquoi? Parce qu’ils utilisent le fameux truc sans s’en rendre compte.
    • Ils n’ont pas envie d’y aller [SIGNAL] & ils y vont quand même [RÉACTION].
    • Le résultat est donc qu’ils vont au boulot même s’ils n’en ont pas envie.

Bien évidemment, les applications de ce conseil vont bien au-delà de la vaisselle et du boulot. Les applications de ce truc sont potentiellement infinies.

Voici quelques exemples supplémentaires de trucs que nous n’avons pas envie de faire, MAIS ce serait génial s’ils étaient faits :

  • Je n’ai pas envie de me lever (donc je m’assieds dans le lit)
  • Je n’ai pas envie d’écrire (donc je m’assois avec mon ordinateur et je commence à écrire)
  • Je n’ai pas envie de faire du ménage (donc je prends le balai)
  • Je n’ai pas envie d’étudier (donc je fais mon sac à dos et je me rends dans un endroit agréable pour l’étude)

Vous voyez probablement là où je veux en venir : si ce truc est assez flexible pour s’appliquer presque tout le temps, cela veut dire qu’il s’applique vraiment pour une meilleure gestion de nos finances personnelles!

Exemples reliés aux finances personnelles

Je n’ai pas envie de me priver aujourd’hui dans le but d’épargner pour mon voyage ou ma maison de rêve, donc je fais un premier mini versement pour débuter mon objectif d’épargne.

Je n’ai pas envie de faire mes impôts, donc je commence tout de suite en rassemblant un premier papier qui sera important.

Je n’ai pas la motivation de démêler & comprendre ce qu’est le RÉER pour commencer à épargner pour ma retraite, donc je m’y mets maintenant en demandant à 3 personnes de me l’expliquer par courriel.

Il est facile de voir que c’est notre cerveau qui nous joue des tours en regardant de plus près pourquoi nous n’avons pas envie de faire des trucs importants.

Notre cerveau préfère quand c’est facile, simple. Il tend à vouloir conserver son énergie, éviter l’effort imposé par soi-même.

Donc, il nous convainc de reporter cette tâche importante à plus tard. Bravo, votre « intelligent » cerveau a gagné sur vous…

Sauf si vous connaissez et appliquez ce second truc qui le cour-circuite.

Tout comme un muscle, c’est en s’entraînant à utiliser l’outil que cela devient plus facile & moins forçant.

Prenons par exemple cet article. Toutes les raisons du monde étaient bonnes pour ne pas m’assoir et commencer à l’érire. Je n’avais pas la motivation. Je n’avais pas publié en 2018. J’avais d’autres choses à faire.

Ce n’est qu’en me disant : Je n’ai pas envie d’écrire un nouvel article (mais ce serait si bon si je le faisais et je serais fier de moi), DONC je le fais tout de suite.

Ce n’est pas tout! J’ai un second truc qui renforcit le premier truc.

Il suffit de trouver et faire rapidement la plus petite chose possible.

Exemples avec le 2e concept

  • Je n’ai pas envie de travailler sur ma déclaration de revenus, donc j’écris une petite liste des documents donc je pense avoir besoin.
  • Je n’ai pas envie de faire la vaisselle (mais je sais que je devrais), donc je commence par ne laver qu’une seule assiette.
  • Je n’ai pas envie d’aller courir (mais je sais que ce serait très bon pour ma santé), donc je ne fais que mettre mes souliers de course.
  • Je n’ai pas la motivation de me lancer en affaires, j’ai peur, donc j’écris un bref message à un entrepreneur de mon entourage pour une rencontre.
  • Je n’ai pas envie d’écrire (mais je sais que j’aiderais plein de gens), donc j’ouvre mon programme d’écriture.

Souvent, nous compliquons trop les choses dans notre tête, voir même sans s’en rendre compte. Il s’agit du bon vieux Overthinking (trop penser). Ce n’est pas vrai que nous n’avons aucune motivation ni envie de faire quelque chose; il est important de ne pas se laisser convaincre si rapidement.


“Sometimes thinking too much can destroy your momentum.”

Traduction FR : Desfois, trop penser peut détruire votre momentum.

Tom Watson

Il faut simplement que nous nous mettions en mouvement grâce à ce truc simple et le momentum s’occupera du reste. Le momentum est une puissante loi qui vous aidera à continuer, mais seulement si vous vous êtes aidé avec une petite poussée de départ.


“Momentum solves 80% of your problems.”

Traduction FR : Le momentum résoud 80% de vos problèmes.

John C. Maxwell

Dites-moi, quand allez-vous essayer ce truc?

Ne me dites pas que vous n’en avez pas envie, sinon j’ai un truc…😂

– Uriel

Comment avoir de bonnes idées

Outil de capture omniprésent

Pas moins de la moitié de mes meilleures idées surviennent à des moments où je ne travaillais pas. Cela pourrait sembler difficile à comprendre pour certains, mais en réalité, l’explication est toute simple. La voici : lorsqu’on donne à son cerveau un peu d’espace pour respirer, c’est-à-dire lorsqu’on relaxe réellement et qu’on ne travaille pas, ni même en pensées, on lui donne la latitude dont il a grandement besoin pour former de nouvelles idées.

Pour être capable d’avoir de nouvelles idées plus facilement au repos, vous devez être en mesure d’avoir la tête « vide » quand vous relaxez. Avoir la tête libre de pensées, ne serait-ce que pendant un instant, c’est aussi synonyme de vivre moment présent, d’être absorbé dans l’ici et maintenant, en étant conscient de ce qui nous entoure.

Voici un des raisonnements qui supporte ma théorie de comment avoir de bonnes idées :

david-allen-your-mind-is-for-having-ideas-not-holding-them

« Your mind is for having ideas, not for holding them » – David Allen

(Traduction FR : Votre pensée est faite pour avoir des idées et non pour les retenir)

 

Explication de la citation : Le problème lorsqu’on essaye de tout retenir dans sa tête est le suivant : notre mémoire n’est pas 100 % fiable et vos pensées reviendront constamment à des moments où vous ne pouvez rien y faire, donc perte de temps et d’énergie. De plus, on va se le dire, c’est assez frustrant d’oublier une bonne idée ou de se faire déranger par nos pensées à des moments inopportuns. Soit dit en passant, cette citation est tout droit tirée de la méthodologie de productivité Getting Things Done (GTD).

 

La meilleure façon de vous expliquer cette citation est par une autre citation du même auteur : Lire la suite