L’effet miroir de la finance personnelle

finances-personnelles-miroir

Notre situation actuelle en matière de finance personnelle, tel un miroir, peut nous aider à prendre conscience d’où nous en sommes actuellement et ce que nous pouvons faire pour nous diriger dans la bonne direction.

Regardons de plus près ce reflet, puis passons au peigne fin les résultats que nous obtenons :

Si vous avez actuellement des dettes, il y a de bonnes chances que vous viviez au-dessus de vos moyens et que vous dépensiez plus que ce que vous ne gagnez. Dit autrement, vous avez dépensé de l’argent que vous n’aviez pas d’abord accumulé. J’en conviens, certaines dettes sont un peu moins pires que d’autres : votre maison, vos dettes d’études, un investissement… Reste que, si vous êtes rendus à un stade où vous pensez que les dettes sont normales, vous n’avez probablement pas goûté au concept de vivre une vie exempte de dette depuis très longtemps. Vivre au-dessous de ses moyens, ça veut aussi dire d’épargner avant de se payer quelque chose et trouver des moyens créatifs et intelligents d’amasser l’argent plus rapidement.

Si vous avez de l’argent d’accumulée en épargne, bravo : il y a de bonnes chances que vous ayez compris l’importance de vous payer en premier à un certain point dans votre vie, mais surtout, cela signifie que vous avez une stratégie en place, probablement automatisée même, pour mettre de l’argent systématiquement de côté à divers endroits (épargne, céli, réer, etc.). La version future de vous-même n’est pas une personne inconnue, c’est vous-même, n’oubliez pas ceci lorsque vous mettez de l’argent de côté : c’est pour vous, cette même personne qui lit ceci en ce moment. J’ai vu des personnes ne pas mettre d’argent de côté, car ils étaient atteints de perfectionnisme. En fait, ils voulaient le meilleur compte épargne à tout prix, et comme c’est une tâche complexe, ils ont repoussé à demain. D’autres n’épargnent tout simplement pas, car ils sont entêtés à « attendre » le jour où ils auront plus de lousse pour le faire, jour qui, souvent, arrive trop tard (ou jamais) pour la plupart d’entre eux.

Si vous avez des investissements, il y a de bonnes chances que vous ayez compris l’importance de commencer à investir tôt, et vous avez passé à l’action (bravo), afin de profiter des nombreuses années qui sont devant vous et qui permettront à vos investissements d’avoir le temps de fructifier.

Si vous vivez de paye en paye, il est fort probable que vous n’ayez pas un compte épargne qui est régulièrement alimenté, ni de fond d’urgence pour vous faire passer au travers d’une tempête, telle une perte d’emploi. Il est aussi possible que vous dépensiez probablement beaucoup trop pour l’argent que vous faites… Prenez un instant : combien d’argent mettez-vous par mois dans le remboursement de vos dettes? Additionnez les montants. Connaissez-vous le chiffre exact? Lire la suite

Devenir entrepreneur (sans quitter son emploi!)

comment-devenir-entrepreneur-sans-quitter-son-emploi

Une tendance se dessine depuis quelques années dans ma vie et j’ai décidé d’en parler à tous sur le blogue afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre de personnes…

Des gens intéressés à apprendre comment devenir entrepreneur viennent vers moi (ou me sont référés) par des proches, dans le but d’acquérir quelques conseils sur l’entrepreneuriat.

… et vous l’aurez deviné, ça me fait vraiment plaisir de vous aider et de les aider, car j’ai ma propre entreprise depuis 3 ans (Idée Cadeau Québec & Idée Cadeau France) et que j’applique continuellement des stratégies des meilleurs livres de « business »!

Ces personnes, souvent motivées à bloc avec leur idée de projet, désirent savoir par où commencer pour démarrer leur entreprise.

Voici donc, sans plus tarder, ma méthode préférée pour devenir entrepreneur.

Cet article, intitulé originalement « De salarié à entrepreneur« , était ma contribution à l’ebook collaboratif « Comment changer de vie ? 21 experts partagent leurs conseils avec vous », paru à l’été 2015. Si ça vous intéresse, rendez-vous sur l’article correspondant du blogue je changemylife pour télécharger le PDF en cliquant ici.

C’est parti :

Dites-moi, faites-vous partie des gens salariés qui caressent l’idée de devenir un jour entrepreneur?

Quand on pense à l’entrepreneuriat, on s’imagine rapidement :

  • Aller voir notre employeur et lui remettre notre démission ;
  • Faire ses propres choix, prendre ses propres décisions ;
  • Participer à des projets intéressants et stimulants ;
  • Sentir que l’on fait une différence ;
  • Changer la vie des gens ;
  • Vivre sans regrets…

Je vous comprends, car j’ai moi-même passé par là. Après les nombreuses années d’études et l’obtention d’emplois en apparence « parfaits », j’ai ressenti un grand vide.

Une insatisfaction profonde, mais surtout, la conviction profonde que je pouvais faire quelque chose de bien plus grand de ma vie.

Dès mon premier vrai boulot, j’ai rapidement compris que me faire dire quoi faire, non merci. Cette réalisation m’a rapidement mené à l’entrepreneuriat.

J’ai donc commencé ma quête d’améliorer la vie du plus grand nombre de personnes, tout en laissant une marque positive & indélébile en héritage.

Sans plus tarder, laissez-moi vous présenter ce qui, selon moi, est une avenue peu fréquentée pour réussir à passer de salarié à entrepreneur.

Tout d’abord, je vais être entièrement honnête avec vous : ne voyez pas une dichotomie salarié OU entrepreneur, car il est possible d’être les deux en même temps. Oui oui!

Je m’explique : vous pouvez commencer tranquillement à devenir entrepreneur en dehors des heures de bureau. Le soir et les week-ends. Pendant quelques mois ou même quelques années. Peu à peu, de plus en plus.

Ceci vous permettra de donner vie à votre idée, de la valider avec des vrais clients qui vous payent pour votre produit/service et d’avoir le temps de la peaufiner pour la rendre profitable avant que votre entreprise ne meure.

Voilà un choix intelligent pour démarrer tranquillement ce rite de passage. J’utilise le terme intelligent, car cette façon de voir la transition réduit grandement le risque de devoir tôt ou tard mettre la clé sous la porte de votre « business ».

Plusieurs études ont prouvé que la majeure partie des entreprises qui démarrent finissent par faire faillite. Il faut donc agir différemment pour espérer réussir. Il est possible de faire mieux en y allant graduellement, en portant les 2 chapeaux simultanément.

Ceci vous donnera le temps de tirer vos propres conclusions et expériences sur le terrain, tout en ayant encore votre salaire pour vous aider financièrement.

Justement, parlons-en, du côté financier de la chose.

Vous savez peut-être déjà de quoi je parle, il s’agit de la fameuse peur de l’échec qui mène à se retrouver dans la rue, sans le sou. C’est cette même peur de l’échec qui finit par tuer la plupart des initiatives entrepreneuriales à même l’œuf.

Les entrepreneurs qui connaissent le plus de succès sont souvent ceux qui ont connu le plus d’échecs. Vous devez transcender la peur de l’échec.

Pourquoi?

Parce que l’échec devient le succès si on est capable d’en tirer des leçons, car on devient meilleur qu’avant. Le succès, c’est donc aussi le parcours, ce chemin de votre évolution, pas seulement la destination.

On s’imagine que pour vivre le rêve entrepreneurial, il faudra quitter son emploi et tout laisser derrière afin de faire le grand saut.

Mitigez plutôt le risque en commençant votre nouvelle vie d’entrepreneur pendant que vous êtes salariés.

quote-entrepreneurship-neither-science-nor-art-peter-drucker

« Entrepreneurship is neither a science nor an art. It is a practice. » – Peter Drucker

Traduction FR : L’entrepreneuriat n’est ni une science, ni un art. C’est une pratique.

Je partage cette citation, puisque…

  • Certains en rêvent, d’autres le font.
  • Certains rêvent du travail idéal, d’autres le créent de toutes pièces.
  • Certains se comparent, d’autres ne se comparent qu’à eux-mêmes.
  • Certains reportent à plus tard, d’autres vont rapidement dans l’action.
  • Certains en parlent, d’autres agissent (même quand personne ne les regarde).
  • Certains se plaignent, d’autres se responsabilisent dans tous les aspects de leur vie.
  • Certains attendent les conditions idéales, d’autres comprennent que ça n’arrivera jamais.
  • Certains ont des idées, d’autres agissent rapidement sur les leurs & mesurent les résultats.
  • Certains pensent, d’autres matérialisent leurs pensées en les concrétisant dans le monde réel.
  • Certains atteignent les objectifs demandés, d’autres se fixent leurs propres objectifs (ambitieux).
  • Certains ressentent un malaise au travail et l’étouffent, d’autres décident que ça suffit et prennent les choses en main.
  • Certains sont paralysés par la peur, d’autres utilisent cette peur comme un indicateur de ce qu’il faut faire pour avancer.
  • Certains restent dans une situation inconfortable très longtemps, d’autres savent reconnaître qu’il faut parfois dire non & laisser derrière soi ce qui ne fonctionne plus.

Certes, ce ne sera pas facile, mais pour obtenir des résultats différents de la masse, il faut prendre des décisions différentes, faire les choix difficiles et aller à contre-courant s’il le faut.

Ayez confiance en votre propre capacité de réussir. 

Vous pouvez passer rapidement à l’action, apprendre de vos erreurs & de celles des autres et ajuster le tir pour faire mieux.

Souvenez-vous, il n’y a pas réellement de limites, sauf celles que vous vous imposez à vous-mêmes, et ce, consciemment ou inconsciemment.

Pensez un peu.
Agissez beaucoup.
Apprenez continuellement.
Soyez courageux & persévérants!

– Uriel

 

Trop penser

bruce-lee-quote-if-you-spend-too-much-time-thinking

« If you spend too much time thinking about a thing, you’ll never get it done. » —Bruce Lee

(Traduction FR : Si vous passez trop de temps à penser à quelque chose, vous ne le ferez jamais.)

 

Vous arrive-t-il de penser à un sujet précis pendant quelques temps, voir même un bon bout de temps ?

Remuer le tout dans votre tête plusieurs fois ? Évaluer les divers scénarios possibles, comparer les options qui s’offrent à nous, réfléchir au meilleur chemin pour arriver à ses buts et penser aux difficultés potentielles qui seront rencontrées ?

Laissez-moi deviner la réponse : Oui. Il est fort probable que nous soyons tous coupables d’overthinking (trop penser / réfléchir) par moments et ce, que nous nous en rendions compte ou non.

Creusons plus loin.  Lire la suite

Comment avoir de bonnes idées

Outil de capture omniprésent

Pas moins de la moitié de mes meilleures idées surviennent à des moments où je ne travaillais pas. Cela pourrait sembler difficile à comprendre pour certains, mais en réalité, l’explication est toute simple. La voici : lorsqu’on donne à son cerveau un peu d’espace pour respirer, c’est-à-dire lorsqu’on relaxe réellement et qu’on ne travaille pas, ni même en pensées, on lui donne la latitude dont il a grandement besoin pour former de nouvelles idées.

Pour être capable d’avoir de nouvelles idées plus facilement au repos, vous devez être en mesure d’avoir la tête « vide » quand vous relaxez. Avoir la tête libre de pensées, ne serait-ce que pendant un instant, c’est aussi synonyme de vivre moment présent, d’être absorbé dans l’ici et maintenant, en étant conscient de ce qui nous entoure.

Voici un des raisonnements qui supporte ma théorie de comment avoir de bonnes idées :

david-allen-your-mind-is-for-having-ideas-not-holding-them

« Your mind is for having ideas, not for holding them » – David Allen

(Traduction FR : Votre pensée est faite pour avoir des idées et non pour les retenir)

 

Explication de la citation : Le problème lorsqu’on essaye de tout retenir dans sa tête est le suivant : notre mémoire n’est pas 100 % fiable et vos pensées reviendront constamment à des moments où vous ne pouvez rien y faire, donc perte de temps et d’énergie. De plus, on va se le dire, c’est assez frustrant d’oublier une bonne idée ou de se faire déranger par nos pensées à des moments inopportuns. Soit dit en passant, cette citation est tout droit tirée de la méthodologie de productivité Getting Things Done (GTD).

 

La meilleure façon de vous expliquer cette citation est par une autre citation du même auteur : Lire la suite

Le temps, c’est de l’argent?

temps et argent

 

Le temps, est-ce vraiment synonyme d’argent ?

 

Parlant de temps, remontons-le un petit peu :

Ce proverbe trouve ses sources, entre autres, dans la traduction du célèbre « Time is money », présent dans un essai de Benjamin Franklin paru en 1748 (en apprendre plus sur l’origine de cette citation).

 

Le temps et l’argent : Réflexion #1

 

Au premier degré, il est possible de voir rapidement que cette expression peut être comprise via un des concepts les plus présents sur le marché du travail, soit le salaire horaire.

Votre salaire horaire, ou taux horaire, représente donc la somme d’argent que vous gagnerez en échange d’une heure de votre temps.

Jusque là, il est possible de comprendre comment nous pouvons en arriver à la conclusion que le temps, c’est de l’argent.

 

Le temps et l’argent : Réflexion #2

 

Au deuxième degré, en creusant un peu plus, nous pouvons aussi remarquer que le concept du temps et argent existe dans le monde de l’investissement.

Précisément, nous le retrouvons à 2 endroits :

  1. Le temps passé à dénicher une bonne opportunité d’investissement. Règle générale, quand nous prenons le temps d’étudier, analyser et étudier une opportunité d’investissement, nous augmentons nos chances de faire fructifier notre argent.
  2. La période de temps durant laquelle votre investissement fructifiera. Règle générale, nous espérons que l’argent investi prenne de la valeur au fil du temps. Exemples : Une maison qui prend de la valeur avec les années. Une stratégie d’investissement en bourse axée sur le long terme. Une oeuvre d’art dont la valeur augmente quand l’artiste devient connu.

 

Tenez-vous bien : LA déduction

Lire la suite

Comment accomplir l’impossible

Comment accomplir l'impossible
Notre cerveau est particulièrement doué pour réussir à nous convaincre rapidement qu’il sera difficile, voir même impossible par moments, d’accomplir certaines des idées qui nous tiennent le plus à cœur.
Exemples de choses en apparence difficiles :
  • Faire des choix santé en matière de nutrition, jour après jour, repas après repas
  • Mettre un % de côté de notre argent de côté en épargne et, conséquemment, se priver un peu plus aujourd’hui en prévision du futur.
  • Sortir de son confort pour aller faire de l’exercice
  • Trouver la « meilleure » opportunité d’investissement à faire avec notre argent
  • Réussir à lancer notre produit ou projet en lequel nous croyons
    • Citation reliée : “The last 10% it takes to launch something takes as much energy as the first 90%.” —Rob Kalin, Etsy founder
  • Savoir où commencer ou comment s’y prendre pour réaliser les idées que notre intuition nous signale comme étant bonnes pour nous
  • Faire « push-ups » ou des « sit-ups » à tous les matins
  • Écouter attentivement une critique qui nous est faite. Même si ça fait mal à entendre, ne pas bouillonner, ni argumenter, sachant qu’on est pratiquement toujours mieux de rester calme et de connaître la vérité
  • Prendre le temps de déconnecter (pour vrai, à 100%) de tout appareil électronique pendant quelques temps, le temps de laisser notre cerveau respirer et se reposer. C’est un peu ironique de dire cela, puisque je suis à l’ordi pour vous écrire ceci, mais sachez que l’idée derrière cet article m’est venue alors que  j’étais sur le bord de l’eau, tranquille dans un petit parc… (voir image ci-dessous)).

Lire la suite

Motivation au Travail : Le Guide Complet

Motivation au travail
Traduction FR : MOTIVATION. Ce n’est pas que je suis lâche, c’est plutôt que je m’en fous.

Le cadran sonne.

« ¿ Qué pasa ? » Dites-vous d’un air un peu confus.

Eh non, vous ne rêvez pas : le week-end est déjà terminé et c’est bel et bien le matin d’un jour de semaine. Votre cerveau, encore un peu embrouillé, vous envoie le message qu’il faudrait bien se lever pour aller au boulot….

… Dans 5-10 minutes ?

« Ouais, bonne idée cerveau. Allons-y avec un p’tit snooze sans penser davantage, ça c’est facile. »

Le cadran sonne de nouveau quelques minutes plus tard…

« Pourquoi pas un deuxième snooze sans réfléchir ? Nous pouvons reporter à plus tard cette première décision (importante) de la journée. »

Lorsque vous vous sentez fins prêts à vous lever, plus souvent qu’autrement par l’obligation imposée par cette routine, vous sortez de peine et de misère du lit.

Le « grumpy cat » en vous bronche un peu et vous vous rendez rapidement compte de toute la fatigue que vous avez d’accumulée. Sortir du lit a été une épreuve en soi.

Grumpy Cat (source : freeallimages.com/grumpy-cat-no/)
Quel jour on est ? Ah oui, lundi… Merde. Snooze ? Ouais, bonne idée. Ça ne fera pas de mal à personne. N’est-ce pas ? N’est-ce pas ?? Merde.

La journée est loin d’avoir commencé en force et, mauvaise nouvelle pour vous, elle est loin d’être terminée. Vous finissez pas rentrer au bureau « de reculons », pratiquement par obligation.

Puisque le travail occupe la majeure partie des meilleures heures actives de nos journées, il peut s’avérer utile de s’arrêter pour prendre le temps de se demander : Ai-je un travail qui me motive ?

  • Auriez-vous par hasard accepté une « job correcte » que vous traînez maintenant depuis un bon moment, probablement par habitude ?
  • Votre emploi est-il, aux yeux de votre entourage, une vraie « job de rêve », mais selon vous, elle ne l’est peut-être pas tant que ça ?

Le manque de motivation par rapport au travail est un phénomène bien réel qui touche, à un moment ou un autre, un très grand nombre de personnes.

C’est pour ces personnes que j’ai rédigé le présent article sur la motivation au travail. Mon but est de nous aider, dans un premier temps, à mieux comprendre ce phénomène. Puis, dans un deuxième temps, d’apporter stratégies, trucs, conseils et citations pour vous aider à retrouver sa motivation au travail !

Ça vous dit ? Allons-y. Lire la suite

Être la meilleure version de soi-même

Soyez la meilleure version de vous-même Traduction : Soyez la meilleure version de vous-même.

S’engager à être la meilleure version de soi-même… Et ce, dans toutes les situations… Est-ce possible ? Voir même envisageable ? Voilà une question qui mérite d’être posée. C’est pourquoi je « nous » la pose aujourd’hui.

  • Est-ce un beau défi d’essayer de faire toujours de son mieux ? Oui, aucun doute là-dessus.
  • Quelque chose d’impossible à réaliser ? Non, je ne crois pas.
  • Un idéal ? Peut-être bien que oui…
  • Serait-ce possible de tendre vers cet idéal, de manière à s’y approcher le plus souvent possible ? Absolument.

Un poco de contexto para comprender más…

Il y a environ 1 an, je me suis engagé à être la meilleure version de moi-même, et ce, dans toutes les situations.

Comment ça se passe, et est-ce facile ? Non, ce n’est pas toujours facile. C’est parfois même très difficile d’être à son mieux face aux diverses situations que la vie nous amène… Soyez toutefois rassuré(e)s chères MesFinancesPerso’iennes et MesFinancesPerso’iens : je vous confirme que d’essayer d’être à son mieux en tout temps est une manière d’être, voir même une façon de vivre qui en vaut vraiment la chandelle. Après tout, c’est normal que ce soit difficile lorsqu’on vise l’excellence.

Être la meilleure version de soi-même en tout temps, est-ce que cela veut dire d’être parfaitLire la suite

Au-delà de l’argent

[18h30, soir d’été au Québec, sur l’autoroute 20, armé d’un laptop et d’une envie immense de vous écrire…]

Moment d’introspection… 

Il fait beau, il fait chaud… Le vent est bon sur mon visage et me rappelle qu’il est bon d’être en vie par les temps qui courent.

Une sensation à la fois puissante et calmante se fait ressentir à l’intérieur de moi… celle de la paix d’esprit. Dit autrement, je pourrais même dire qu’il s’agit tout simplement d’un bien-être profond. Je suis en train de réaliser que j’apprécie outre mesure ma nouvelle vie d’entrepreneur et les éléments qui la composent, ce qui m’amène à être vraiment très, très souvent heureux.

Voilà maintenant 10 mois que j’ai quitté le marché du travail pour me lancer dans la création d’une entreprise, me permettant ainsi de m’investir à temps plein sur mon site d’idées cadeaux avec mon partenaire en or, Matthieu.

Lire la suite

Bye bye boss, bonjour vie de rêve (Bonus : 25 leçons apprises)

Bye bye boss !

Je me suis fait un beau cadeau de fête cette année : À moi de moi.

J’ai quitté mon emploi ! Oui oui, quitté ! Je ne suis plus un employé ! Je suis libre !

Toutes ces heures passées à travailler sur mes sites web (Idée Cadeau Québec, Idée Cadeau France, Gift Ideas Canada, Hébergement Site Web Québec, Mes Finances Perso) m’auront finalement permis de quitter mon emploi !

Je passe maintenant la majeure partie de mon temps sur mes propres projets ! Le processus de création d’entreprise est en cours ! Ça y est ! En route vers l’indépendance financière !

Comment c’est, vous me direz ? Dit simplement : encore mieux que je ne l’avais imaginé. Je n’ai jamais été aussi heureux de toute ma vie. WOW, quelle sensation IN-CROYABLE. Jour après jour !

C’EST LA FOLIE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Avez-vous déjà caressé ce rêve, chères lectrices et lecteurs ? De dire bye bye à votre boss et vous lancer sur les projets qui vous passionnent et qui ont le potentiel de vous rendre millionaire ?

Lire la suite