Comment avoir de bonnes idées

comment avoir de bonnes idees outil de capture omnipresent Comment avoir de bonnes idées

Pas moins de la moitié de mes meilleures idées surviennent à des moments où je ne travaillais pas. Cela pourrait sembler difficile à comprendre pour certains, mais en réalité, l’explication est toute simple. La voici : lorsqu’on donne à son cerveau un peu d’espace pour respirer, c’est-à-dire lorsqu’on relaxe réellement et qu’on ne travaille pas, ni même en pensées, on lui donne la latitude dont il a grandement besoin pour former de nouvelles idées.

Pour être capable d’avoir de nouvelles idées plus facilement au repos, vous devez être en mesure d’avoir la tête « vide » quand vous relaxez. Avoir la tête libre de pensées, ne serait-ce que pendant un instant, c’est aussi synonyme de vivre moment présent, d’être absorbé dans l’ici et maintenant, en étant conscient de ce qui nous entoure.

Voici un des raisonnements qui supporte ma théorie de comment avoir de bonnes idées :

david allen your mind is for having ideas not holding them Comment avoir de bonnes idées

« Your mind is for having ideas, not for holding them » - David Allen

(Traduction FR : Votre pensée est faite pour avoir des idées et non pour les retenir)

 

Explication de la citation : Le problème lorsqu’on essaye de tout retenir dans sa tête est le suivant : notre mémoire n’est pas 100 % fiable et vos pensées reviendront constamment à des moments où vous ne pouvez rien y faire, donc perte de temps et d’énergie. De plus, on va se le dire, c’est assez frustrant merci d’oublier quelque chose ou de se faire déranger par nos pensées à des moments inopportuns. Soit dit en passant, cette citation est tout droit tirée de la méthodologie de productivité Getting Things Done (GTD).

 

La meilleure façon de vous expliquer cette citation est par une autre citation du même auteur :

« If it’s on your mind, it’s probably not getting done. » - David Allen

(Traduction FR : Si ça occupe vos pensées, ce n’est probablement pas en train de se faire)

 

Cette citation a tout particulièrement marqué un de mes clients de consultation en productivité à qui j’ai enseigné Getting Things Done en accéléré. Lorsque je lui ai partagé, sa véracité l’a impacté fortement et marqué à jamais.

Explication de la citation : Certaines idées s’accrocheront à vos pensées tant et aussi longtemps que vous n’avez pas clarifié ce à quoi ça pourrait ressembler une fois terminé (but visé, la finalité), décidé comment faire pour avancer sur ce dossier (la toute prochaine étape à prendre) et mis des rappels aux bons endroits de manière à ce que votre pensée sache que vous pouvez vous fier avec certitude que ce sera vu au moment opportun.

Jusqu’à présent, je pense qu’on est tous d’accord sur le fait que d’être en mesure d’avoir des bonnes idées, c’est une bonne idée en soi (haha).

C’est bien beau tout ça, mais on y arrive comment ?

 

Comment avoir de bonnes idées

 

Voici la réponse : À l’aide d’un outil de capture d’idées que vous aurez toujours sur vous, en tout temps, pour noter toutes les bonnes idées qui vous passent par la tête.

C’est très important que l’on se comprenne bien ici et que mon message soit clair.

Voici donc quelques mots importants que j’ai utilisés dans ma réponse qui méritent d’être détaillés :

  • Outil de capture d’idées : Ça peut être n’importe quoi, mais devez y avoir toujours accès. Voici 3 exemples qui peuvent être utilisés séparément ou en même temps : le bon vieux papier plié en 4 dans vos poches avec un crayon, un petit carnet de notes (exemple : Moleskine) avec un petit crayon ou tout simplement un téléphone intelligent doté d’une bonne application pour prendre des notes en 1 clic. Personnellement, mon outil de capture Omniprésent est Evernote, dont la version gratuite est amplement suffisante pour des besoins de base. J’ai accès à mes notes Evernote en tout temps, car le tout est sur le « cloud » : sur mon téléphone mobile, mon ordinateur de bureau, mon ordinateur portable et dans n’importe quel navigateur web. Quand je n’ai pas accès à un appareil électronique, je conserve toujours au moins un petit bout de papier avec un crayon avec moi (exemple : dans mon manteau, sur ma table de chevet). Ensuite, je n’ai qu’à le prendre en photo et l’envoyer dans mon Evernote.
  • Toujours sur vous, en tout temps : Ceci veut dire même quand vous dormez (exemple : sur votre table de chevet) et même quand vous allez dans la douche. Ceci veut même dire que vous devez avoir un moyen de noter vos idées même quand la pile de votre téléphone est morte. Vous devez toujours être en mesure de noter vos idées et d’avoir le moyen de les sortir de votre tête. Il m’arrive assez souvent de prendre le temps de noter une idée que j’ai eu alors que j’essayais de m’endormir, ou encore, de m’excuser entre amis pour noter une idée incroyable que j’ai eue alors que nous prenions un verre ensemble, pour retourner l’esprit tranquille entre amis.
  • Les bonnes idées qui vous passent par la tête : Dans les débuts, vous noterez continuellement des idées au courant de la journée. Vous vous rendrez compte en les analysant dans un deuxième temps que vous pourrez laisser aller certaines idées, alors que d’autres mériteront une plus grande attention de votre part. Après quelques jours d’être toujours en mesure de noter vos idées, et de le faire, vos pensées commenceront à s’alléger et vous en noterez sûrement un peu moins qu’à vos débuts de l’utilisation de cette méthode. Vous vous sentirez mieux. Vous vous endormirez plus vite. Vous aurez de plus en plus de bonnes idées au moment où vous vous en attendiez le moins et vous serez en mesure de les prendre en notre grâce à votre outil de capture omniprésent.

Donc, pour résumer en une phrase, pour avoir de bonnes idées, c’est important de commencer par libérer son cerveau des mêmes vieilles pensées qui reviennent tout le temps en ayant un petit outil avec nous qui nous permet de les noter et, conséquemment, les sortir de notre tête.

Vous avez peut-être déjà vécu la chose suivante : vous avez une super bonne idée et vous vous jurez qu’il faut que vous la reteniez. Puis, pouf, elle est partie à jamais. Plus moyen de se rappeler c’est quoi rendu au lendemain.

Je ne sais pas pour vous, mais je trouvais que c’était une expérience très frustrante, sans parler du fait qu’on vient peut-être de perdre une idée qui aurait pu être développée.

 

Quelques avantages & bénéfices

  • N’étant plus continuellement en train de ruminer les mêmes vieilles pensées, vous créerez de la place pour de nouvelles idées, sans parler du fait que vous vous endormirez un peu plus facilement le soir, car ce n’est qu’en ayant la tête vide pendant un assez long moment que l’on peut s’endormir.
  • Ayant sorti les idées de votre tête, sur papier ou de manière numérique (tout ce qui compte est que vous y ayez toujours accès), vous aurez concrétisé un peu plus celles-ci et aurez la chance de définir ce qu’il faudrait faire pour faire avancer cette idée, c’est-à-dire la toute première étape à prendre dans le dossier, et quel est le but à atteindre par cette idée, le résultat final. Vous aurez aussi la chance de mettre de côté pour plus tard ou tout simplement laisser aller certaines de vos idées.
  • Vous aurez plus de faciliter à vivre ce fameux moment présent, cet endroit où être heureux devient beaucoup plus facile, car vous n’êtes pas en train de vous perdre dans vos pensées.

 

Faire surgir vos meilleures idées

 

Être en mesure de relaxer réellement quand on se repose, sans être obsédé par les mêmes pensées qui reviennent tout le temps nous tracasser, c’est tout aussi important que d’être concentré, sans distraction, lorsqu’on travaille.

Quand vous prendrez l’habitude de systématiquement prendre en note ce qui occupe vos pensées en écrivant le tout dans un endroit où vous pourrez vous référer plus tard, vous créerez ce fameux espace nécessaire pour faire surgir vos meilleures idées.

 

En conclusion

J’espère de tout coeur que vous ne ferez pas que lire cet article et continuer avec vos vies comme si rien n’était. Comme toute chose, ce n’est qu’en essayant que l’on apprend, en particulier si vous pensez que cette technique pourrait être bonne pour vous, même si elle requiert de penser à avoir un tel outil avec vous en tout temps. Il faudra y penser consciemment dans les premiers temps, mais ça deviendra rapidement naturel de le faire.

Bref, si vous avez lu avec intérêt le présent article et que vous retournez à votre train train quotidien sans même essayez d’avoir un outil de capture toujours avec vous, vous avez probablement perdu votre temps en le lisant.

Allez-y. Essayez-le dont. Ça ne coûte pas cher un papier et un crayon que l’on traîne avec soi. Faites-moi plaisir. Faites-VOUS plaisir. Passez au niveau suivant.

La vie est trop courte pour être continuellement préoccupé par ses pensées et, par conséquent, passer à côté du moment présent.

– Uriel icon smile Comment avoir de bonnes idées

 

Ressources complémentaires :

  • Si cet article vous a rejoint, vous êtes fort probablement un bon candidat à essayer la méthodologie de productivité Getting Things Done. Beaucoup d’encre a coulé sur cette méthodologie, en bien et en mal, mais je vous assure que si vous ressentez le besoin profond de vous organiser (enfin), de baisser considérablement votre stress et augmenter vos accomplissements, c’est probablement fait pour vous. Ça prend un certain moment avec de tout perfectionner la technique, mais comme je le dis souvent, si vous voulez de grands résultats, c’est normal que tout ne soit pas facile pour y arriver. L’investissement de temps en vaut la chandelle, croyez-moi ! Je n’ai qu’effleuré la surface avec un 2-3 concepts simples dans le présent article, soit l’outil de capture omniprésent, définir la toute première action à prendre et la cible à atteindre par rapport à la tâche / projet. Empruntez Getting Things Done à la bibliothèque ou achetez-le sur Amazon (Lien CA, Lien FR) si ça vous intéresse.
  • J’ai effleuré le concept que lorsque nous sommes réellement dans l’instant présent, nous ne sommes pas en train de penser. À cet effet, voici une vidéo à voir si ce concept vous a intrigué. Ce concept a changé ma vie à tout jamais (pour le mieux) : Vous voulez être heureux ? Restez dans le moment.
  • Un autre article sur Zen Habits qui présente le concept de l’outil de capture omniprésent de Getting Things Done.

100% convaincu de réussir

100 pourcent convaincu de reussir 100% convaincu de réussir

Dans ma quête vers la réalisation de mes rêves les plus fous, comme par exemple atteindre l’indépendance financière, j’en ai entendu une quantité impressionnante de commentaires démotivants.

En voici quelques-uns :

  • « Ce n’est pas possible »
  • « Ça ne marchera jamais »
  • « Tu n’es pas assez bon »
  • « Tu ne pourras jamais en vivre »
  • « Tu demandes trop »
  • « Tu n’es pas réaliste »
  • « Tu n’as pas la patience nécessaire pour réussir »
  • « Mes Finances Perso ne fonctionnera jamais »
  • « Tu n’as pas encore de maison ? (suivi d’un regard mesquin) »
  • « Tu ne deviendras jamais riche »
  • « Je ne suis pas d’accord avec ta façon de penser »
  • « Ta compagnie va échouer »
  • « Impossible de réussir dans cette économie »
  • « Life sucks »
  • « Oui, mais… »
  • « Je comprends, mais »
  • « Sois raisonnable »

… et j’en passe des milliers et des milliers. Quand on se met à sortir de la norme, nombreux sont ceux qui prendront plaisir à vous le dire. Lire le reste de cet article »

Voir le positif dans le négatif

voir le positif dans le negatif rire sous la pluie Voir le positif dans le négatif « Good habits are hard to develop but easy to live with; bad habits are easy to develop but hard to live with. » ― Brian Tracy

Traduction FR : Les bonnes habitudes sont dures à développer, mais il est facile de vivre avec elles. En revanche, les mauvaises habitudes sont faciles à développer, mais difficiles à vivre avec.

 

Je suis un éternel optimiste qui s’assume pleinement

 

Pour devenir optimiste, j’ai du développer et intégrer à mon quotidien 4 grandes familles de compétences :

  1. Être flexible pour une plus grande ouverture d’esprit
  2. Être créatif pour penser en termes de solutions plutôt qu’en termes de problèmes
  3. Être zen afin de trouver la paix intérieure et le sentiment de bien-être
  4. Être enthousiasmé par les possibilités excitantes de son futur tout en me rappelant qu’il n’y a que le moment présent pour y arriver

Lire le reste de cet article »

Comment accomplir l’impossible

accomplir l impossible e1409441909220 Comment accomplir limpossible
Notre cerveau est particulièrement doué pour réussir à nous convaincre rapidement qu’il sera difficile, voir même impossible par moments, d’accomplir certaines des idées qui nous tiennent le plus à cœur.
Exemples de choses en apparence difficiles :
  • Faire des choix santé en matière de nutrition, jour après jour, repas après repas
  • Mettre un % de côté de notre argent de côté en épargne et, conséquemment, se priver un peu plus aujourd’hui en prévision du futur.
  • Sortir de son confort pour aller faire de l’exercice
  • Trouver la « meilleure » opportunité d’investissement à faire avec notre argent
  • Réussir à lancer notre produit ou projet en lequel nous croyons
    • Citation reliée : “The last 10% it takes to launch something takes as much energy as the first 90%.” —Rob Kalin, Etsy founder
  • Savoir où commencer ou comment s’y prendre pour réaliser les idées que notre intuition nous signale comme étant bonnes pour nous
  • Faire « push-ups » ou des « sit-ups » à tous les matins
  • Écouter attentivement une critique qui nous est faite. Même si ça fait mal à entendre, ne pas bouillonner, ni argumenter, sachant qu’on est pratiquement toujours mieux de rester calme et de connaître la vérité
  • Prendre le temps de déconnecter (pour vrai, à 100%) de tout appareil électronique pendant quelques temps, le temps de laisser notre cerveau respirer et se reposer. C’est un peu ironique de dire cela, puisque je suis à l’ordi pour vous écrire ceci, mais sachez que l’idée derrière cet article m’est venue alors que  j’étais sur le bord de l’eau, tranquille dans un petit parc… (voir image ci-dessous)).

Lire le reste de cet article »

Vivre le moment présent ou planifier le futur?

Doit-on vivre le moment présent ou planifier activement notre futur ?

La question se pose mal, car dite comme cela, elle laisse envisager que l’on peut faire uniquement l’un ou l’autre, séparément.

En réalité, les 2 peuvent se produire en harmonie, mais quand et comment le faire ?

Visionnez cette petite vidéo :

Ça fait vraiment réfléchir. C’est vrai que, depuis que nous sommes tout petits, on nous prépare constamment à la « prochaine étape », à notre futur.

La vie passe ainsi très vite; on ne s’arrête que rarement pour apprécier pleinement la chance inouïe que l’on a de pouvoir voir la vie qui se déroule devant nos yeux.

Seuls les gens qui vivent pleinement le moment présent peuvent se permettre de penser au futur.