Comment Gérer son Argent de Manière Productive

comment gerer son argent productivite Comment Gérer son Argent de Manière Productive

Finances Personnelles & Productivité

« Money is More About Mind Than It Is About Math » – J.D. Roth

(Traduction FR : L’argent est plus relative à la tête qu’aux mathématiques.)

 

Gérer son argent intelligemment… 

On s’entend pour dire c’est une bonne idée, mais par où commencer et que faire ?

Voilà une question qui mérite qu’on s’y attarde.

Pour commencer ce sujet intriguant, il est important que je remette certaines choses en contexte pour ne pas que vous pensiez que pour vous, c’est différent et hors de portée.

En fait, c’est tout le contraire : je dis sans crainte que la stratégie que je vous présente dans cet article fonctionnera pour quiconque qui la suivra.

 

L’évolution de mes finances personnelles de 2008 à 2014

 

S’il y avait bien une chose que je ne faisais pas en 2008, c’était de gérer mes finances personnelles intelligemment.

Je m’explique :

  1. L’argent sortait aussi vite qu’elle entrait
  2. Je dépendais continuellement de ma paye suivante (et j’avais hâte qu’elle arrive)
  3. J’étais endetté de presque 10 000 $
  4. Je ne mettais pas d’argent de côté pour ma retraite
  5. Je n’avais aucun objectif d’épargne et pas un sous de côté
  6. Je n’investissais pas et je n’avais aucune idée dans quoi investir
  7. Je n’avais qu’une approximation mentale de la quantité et de la fréquence de mes dépenses (qu’elles soient prévues ou imprévues)

Transportons-nous à aujourd’hui, en 2014, pour voir comment chacun de ces points a évolué :

  1. L’argent sort assurément moins vite qu’elle n’y entre (« cashflow » positif)
  2. Je ne dépends plus de ma prochaine paye pour arriver (À ce sujet, j’ai même survécu sans salaire pendant 18 mois d’affilée après avoir fait le grand saut à temps plein sur mes projets personnels en 2012. Ça mes amis, c’est de ne pas dépendre de sa prochaine paye, poussé à l’extrême.)
  3. Ça fait maintenant 5 ans d’affilée que je n’ai plus de dettes (ce qui m’a aidé, entre autre, à voyager autour du monde à 4 reprises en 4 ans).
  4. J’ai déjà plusieurs milliers de dollars de côté pour ma retraite (et ça continue de grossir)
  5. J’ai épargné et j’épargne de manière intelligente encore aujourd’hui, notamment grâce à des objectifs d’épargne motivant que je me suis fixés.
  6. J’ai trouvé une stratégie intelligente pour investir en bourse sur le long terme avec un minimum d’intervention de ma part. Ma stratégie d’investissement basée sur les fonds indiciels ne me prend que 2 heures à gérer aux 18 mois (simplement pour rebalancer mon portefolio).
  7. Je connais avec une grande exactitude mes dépenses, d’une part grâce à Mint qui fait automatiquement et sécuritairement le suivi de toutes les transactions de mes comptes bancaires, d’autre part grâce à mon tout petit fichier facile à créer et maintenir, nommé Mieux Dépenser.

 

Comment expliquer l’amélioration drastique de mes finances personnelles?

 

Voici une première piste : Certainement pas en essayant de faire tous ces changements en même temps.

  • Quand on veut tout changer par rapport à ses finances et prendre les meilleures décisions partout, c’est la meilleure façon d’être paralysé et de ne rien changer du tout à vos personnelles au bout du compte.
  • Quand on veut améliorer ses finances personnelles, il ne faut jamais viser la perfection. C’est un piège dangereux qui vous mènera tout droit vers l’inertie financière.

Que faut-il faire alors ?

Vous l’avez probablement deviné.

Il vous faudra simplement être productif sur l’amélioration de vos finances, plutôt que d’être exhaustif et parfait.

C’est ce que je vous propose aujourd’hui : appliquer la productivité à vos finances.

 

Ça a fonctionné pour moi et ça fonctionnera pour vous aussi

 

Pourquoi suis-je aussi sûr ? Pour 2 raisons :

  1. Parce que les meilleures solutions sont souvent les plus simples.
  2. Parce que j’ai moi-même testé plusieurs façons d’améliorer mes finances personnelles et que c’est de très, très loin la meilleure.

Suffisamment intrigué(e)s ?

Parfait.

Voici donc, dans le concret, comment appliquer un des meilleurs principes de productivité qui existe à la gestion de votre argent : avoir le focus sur ce qui est le plus important.

Vous n’aurez pas besoin de vous priver sur votre café le matin à tous les jours de votre vie.

Tout ce que ça prend, c’est d’investir quelques heures, gros maximum, sur ce qui fera la plus grande différence positive sur vos finances personnelles.

Voici ladite méthode !

 

Comment gérer son argent de manière productive

La méthode en 2 étapes

 

Étape 1 de 2 : Identifier UNE chose que vous pourriez faire pour améliorer vos finances

UNE chose : Pas 10. Pas 15. Pas 2. Pas 5. UNE et UNE seule chose à améliorer. La plus importante pour vous à l’heure actuelle. Pendant le temps que vous améliorez cet aspect de vos finances, toutes les autres choses à améliorer dans vos finances sont des distractions et peuvent attendre. Vous pouvez vous le permettre, car vous avez pris la décision de travailler sur la chose qui améliorera le plus vos finances pendant un court laps de temps.

Comment l’identifier ? En se posant cette question-ci :

« Quelle est LA CHOSE que je pourrais faire qui, si elle était complétée, améliorerait le plus ma situation financière et rendrait tout le reste plus facile ? »

Décortiquons la question ensemble pour comprendre son importance :

  • « LA CHOSE » : Focus. 1 et 1 seule chose.
  • « que je pourrais faire qui, si elle était complétée » : Débutez avec la fin en tête. Définir un objectif clair à atteindre, c’est 50% du chemin de fait.
  • « améliorerait le plus ma situation financière » : Vous n’êtes pas stupides. Au fond de vous-même, vous le savez bien ce qui ne tourne pas rond dans vos finances. Vous pouvez mettre le doigt dessus par vous-même. Soyez honnêtes avec vous-mêmes.
  • « rendrait tout le reste plus facile » : Au lieu de se forcer jour après jour pour joindre les deux bouts, pensez AUTOMATISATION et SYSTÈMES. Une fois mis en place, un bon système s’occupe par lui-même d’accomplir vos objectifs financiers. C’est la simplicité même. C’est facile.

N’hésitez pas à y aller papier crayon pour balancer vos idées de réponse. Il y a quelque chose de magique dans l’acte de transposer ses réflexions sur papier. Je sais, je sais… Je vous l’ai déjà dit dans le passé, mais je le répète encore, parce qu’écrire sur papier, c’est efficace. Ça permet d’externaliser ses pensées, ce qui rend la découverte de la solution et la prise de solution beaucoup plus faciles.

 

Étape 2 de 2 : Se donner 30 jours pour mettre en place la tâche identifiée à l’étape

ATTENTION : NE SAUTEZ PAS CETTE ÉTAPE.

30 jours, ça peut paraître long, mais vous avez tort. Imaginez que vous suiviez ce truc pendant 1 an. Au bout d’un an, vous aurez amélioré les 12 facettes les plus importantes de vos finances personnelles. Pas mal, non ?

Poursuivons.

Vous DEVEZ vous fixer une date butoir pour la réalisation de cette tâche dans votre calendrier.

Aujourd’hui + 1 mois = votre date butoir. Ajout au calendrier. Fait.

En toute honnêteté, si vous n’êtes pas prêt à prendre le 10 secondes requis pour vous fixer une date dans votre calendrier, vous n’êtes pas sérieux dans votre démarche.

Les preuves de l’efficacité de se fixer une date butoir RÉALISTE sont là, on serait donc un peu fou de s’en passer si notre réussite nous tient à cœur.

Cette étape est d’une importance cruciale pour 2 raisons :

  1. 30 jours, c’est réaliste. Souvenez-vous, le but n’est pas de tout vouloir faire le plus vite possible. Ralentissez. Allez à l’essentiel. 30 jours, ça permet d’éviter de tomber dans le piège de tout vouloir faire en une journée ou une semaine, pour ensuite être déçu si ça ne va pas aussi vite que l’on voulait pour finalement abandonner, frustré.
  2. Avoir une date de fin, ça aide à aller à l’essentiel. Allons-y d’un contre-exemple pour vous aider à comprendre. Auriez-vous des choses qui trottent dans votre tête, toujours non-accomplies ? Serait-il possible que vous n’ayez jamais mis de date RÉALISTE sur la complétion de ces tâches et que vous ne savez même pas quelle est la première étape pour commencer?

Bingo.

 

La méthode, c’est bien, des exemples concrets, c’est mieux !

 

La théorie, c’est très bien et c’est encore mieux quand elle est appliquée pour voir si elle fonctionne. À ce sujet, voici des exemples concrets pour vous aider à comprendre comment appliquer cette méthode de productivité à vos finances.

Vous pourrez constater par vous-même que cette méthode a fonctionné en vous rappelant les résultats concrets d’amélioration de mes finances que je vous ai présentés au tout début du présent article.

 

Exemple 1 : Investir pour ma retraite.

Investir pour sa retraite, quel sujet ennuyeux, mais si important. Je le savais bien qu’il fallait que je m’en occupe, mon intuition me le rappelait souvent. En 2009, je me suis donné un mois complet pour me renseigner sur le sujet, définir mon profil d’investisseur, choisir mon institution financière, ouvrir mon RÉER, configurer mon portfolio de fonds indiciels et configurer mes virements automatiques pour que tout ça se fasse sur l’autopilote.

 

Exemple 2 : Épargner pour investir dans un voyage de 2 mois.

On le sait, la vie, sa passe vite. À toujours vouloir remettre à plus tard ses rêves de voyager, on joue avec le feu. Qui sait si la santé sera au rendez-vous si vous attendez votre retraite pour vivre vos rêves les plus fous ? On le sait tous, ça prend de l’argent pour voyager. Une fois mes vacances accordées, j’ai défini un montant d’argent dont j’avais besoin pour couvrir mon billet d’avion et mes dépenses de voyage. Sur un laps de temps d’un mois, j’ai ouvert un compte épargne chez Tangerine (ING Direct à l’époque), je l’ai nommé « voyage » et j’ai mis en place des virements automatiques le jour suivant chacune de mes payes.

 

Exemple 3 : Payer mes dettes.

Faut pas se leurrer, après les études, on est souvent endetté. Toutefois, cette dette m’agaçait au plus haut point. Je crois que c’est un sentiment bien humain que plusieurs étouffent à force de s’habituer à être endetté. Pour faire une histoire courte, c’était la première fois de ma vie que j’étais endetté. J’ai donc décidé de repayer ma dette le plus vite possible, sur l’autopilote. J’ai fait les téléphones requis, identifié la somme exacte d’argent à rembourser, mis en place un système qui repayait automatiquement mes dettes, tout ça en moins de 30 jours. 9 mois plus tard, j’étais sans dette (résultat concret).

 

Le mot de la fin

 

Cette technique de productivité va bien au-delà des finances personnelles. Elle consiste en 2 étapes simples : Se demander qu’est-ce qui pourrait nous amener le plus de bénéfices et de résultats, puis se fixer une date butoir réaliste pour la compléter. Voulez-vous une preuve ? Cet article. En début de semaine, j’ai identifié 1 seul article à publier sur Mes Finances Perso avant la fin de la semaine.

Pour y arriver, j’ai utilisé au total 2 blocs de 3 heures dans lesquels je ne faisais qu’une seule chose : écrire cet article. Rien d’autre que d’écrire cet article. Pas de facebook. Pas de téléphone mobile.

Y a-t-il eu des résultats concrets qui en ressorti ? Oui : cet article sur la productivité dans ses finances est désormais publié et accessible à tous. Il continuera d’aider les gens pendant encore longtemps.

Un résultat concret tout droit sorti d’un focus clair et d’une date butoir.

La leçon à tirer de tout ça ?

À trop vouloir tout faire, bien souvent, on se brûle et on n’accompli pas grand-chose. Parfois, c’est pire : on n’accomplit rien. Il n’y a pas de résultats au rendez-vous.

Prenez l’habitude de vous définir 1 seule cible à atteindre, dans un laps de temps raisonnable, et ne faites que ça jusqu’à ce que ce soit complété. Il n’y a pas de mal à ne faire qu’une chose (importante) à la fois. Je vous le dis ! Vos résultats vous motiveront à poursuivre.

Article sur la productivité appliquée à ses finances perso : ÇA C’EST FAIT !

Je peux maintenant me récompenser un peu, puis recommencer le processus pour la prochaine super tâche suivante.

Uriel

100% convaincu de réussir

100 pourcent convaincu de reussir 100% convaincu de réussir

Dans ma quête vers la réalisation de mes rêves les plus fous, comme par exemple atteindre l’indépendance financière, j’en ai entendu une quantité impressionnante de commentaires démotivants.

En voici quelques-uns :

  • « Ce n’est pas possible »
  • « Ça ne marchera jamais »
  • « Tu n’es pas assez bon »
  • « Tu ne pourras jamais en vivre »
  • « Tu demandes trop »
  • « Tu n’es pas réaliste »
  • « Tu n’as pas la patience nécessaire pour réussir »
  • « Mes Finances Perso ne fonctionnera jamais »
  • « Tu n’as pas encore de maison ? (suivi d’un regard mesquin) »
  • « Tu ne deviendras jamais riche »
  • « Je ne suis pas d’accord avec ta façon de penser »
  • « Ta compagnie va échouer »
  • « Impossible de réussir dans cette économie »
  • « Life sucks »
  • « Oui, mais… »
  • « Je comprends, mais »
  • « Sois raisonnable »

… et j’en passe des milliers et des milliers. Quand on se met à sortir de la norme, nombreux sont ceux qui prendront plaisir à vous le dire.

Bien qu’il soit très important d’apprendre des autres, comme par exemple écouter leur feedback et même de le solliciter de manière proactive, il est encore bien plus important d’apprendre à dissocier efficacement ce qui est intéressant à conserver dans ce qu’on nous dit et ce qu’on doit laisser aller rapidement.

Si on ne fait pas ça, il y a un réel danger de :

  1. Répéter les mêmes erreurs continuellement (si on n’écoute pas le feedback)
  2. Se laisser abattre par le manque d’ambition des autres (par leur négativisme)

Pendant ce temps, je continue d’avancer en m’amusant…

Pour être 100% convaincu de réussir :

  • Je me fixe des objectifs ambitieux par écrit
  • Je passe rapidement à l’action, jour après jour
  • J’ajuste en cours de route en fonction de la réalité et des nouvelles connaissances
  • J’apprends de mes erreurs et de celles des autres
  • J’apprends de ceux qui ont réussi
  • J’apprends de ceux qui ont échoué
  • Je m’améliore continuellement
  • Je lis 2 livres par mois qui me font grandir et ce, depuis plusieurs années
  • J’ajuste mes tâches, projets et objectifs en cours de route
  • Je travaille sur mes objectifs à chaque jour
  • Je vais à l’essentiel
  • Je ne me laisse pas abattre
  • Je me fais confiance
  • Je sais que je vais réussir
  • Je sais pertinemment que c’est une question de temps
  • J’ai compris que pour construire un futur excitant, ça passe par ce qu’on réalise aujourd’hui, maintenant, à chaque moment.
  • Je sais que pour atteindre mes objectifs ambitieux, je devrai devenir la meilleure version de moi-même.

Depuis que j’ai commencé à devenir un peu plus entrepreneur, je suis 100% convaincu de mes moyens, 100% convaincu que je réussirai à atteindre mes rêves les plus fous. D’ailleurs, c’est bien parti, j’ai déjà réussi à réaliser plusieurs de mes rêves. Le succès, dans un sens, est aussi le parcours, pas seulement l’arrivée. En soi, c’est une preuve que d’être 100% convaincu et de prendre tous les moyens pour y arriver, ça fonctionne. Je l’ai réalisé en l’écrivant, haha :).

J’ai la conviction ultime et profonde que ce n’est qu’une question de temps avant que mes projets prennent leur plein envol.

C’est une question de temps. Je me suis fait la promesse de tout faire pour y arriver. J’ai confiance en ma capacité de réussite. Je me donne les moyens de réussir et je les améliore continuellement.

Dans le cas vraiment pessimiste où je ne réussis pas à atteindre mes objectifs les plus fous, j’aurai quand même réussi dans un sens, parce que j’aurai vécu ma vie de manière épanouie, en n’attendant pas la retraite pour vivre mes rêves, selon mes propres termes, valeurs et convictions. Vous pouvez me traiter de tous les noms que vous voudrez ou porter tous les jugements envers ma façon d’être et d’agir qui vous feront du bien.

Nous retournerons tout simplement au début de cet article où je parlais des gens qui portent énormément de jugements à mon égard.

Croyez-y. Soyez convaincus. Développez l’habitude de passer rapidement à l’action. Améliorez-vous en cours de route. Ne cessez jamais d’apprendre. Faites-vous ultra confiance.

Mes ami(e)s, à chaque jour, rapprochez-vous un peu de vos objectifs ambitieux, de vos rêves les plus fous. 1 action à la fois.

C’est possible. Dès maintenant.

C’est parti !

icon smile 100% convaincu de réussir

– Uriel

Voir le positif dans le négatif

voir le positif dans le negatif rire sous la pluie Voir le positif dans le négatif « Good habits are hard to develop but easy to live with; bad habits are easy to develop but hard to live with. » ― Brian Tracy

Traduction FR : Les bonnes habitudes sont dures à développer, mais il est facile de vivre avec elles. En revanche, les mauvaises habitudes sont faciles à développer, mais difficiles à vivre avec.

 

Je suis un éternel optimiste qui s’assume pleinement

 

Pour devenir optimiste, j’ai du développer et intégrer à mon quotidien 4 grandes familles de compétences :

  1. Être flexible pour une plus grande ouverture d’esprit
  2. Être créatif pour penser en termes de solutions plutôt qu’en termes de problèmes
  3. Être zen afin de trouver la paix intérieure et le sentiment de bien-être
  4. Être enthousiasmé par les possibilités excitantes de son futur tout en me rappelant qu’il n’y a que le moment présent pour y arriver

Lire le reste de cet article »

Planifier sa retraite en 5 minutes

comment calculer sa retraite Planifier sa retraite en 5 minutes

Planifier sa retraite en 5 minutes

Est-ce même possible, voir même souhaitable ?

 

C’est un défi que je vous propose de relever.

 

Commençons par le commencement

 

Dans le monde des finances personnelles, il est difficile de trouver un sujet aussi peu stimulant que celui qui de la planification de votre retraite.

Pourquoi ? Probablement parce qu’il faut se forcer considérablement pour calculer la somme d’argent dont nous aurons besoin pour notre retraite. De plus, ça nous oblige à penser tellement loin dans le futur que ça nous paraît flou et presque irréel, donc le sentiment d’urgence qui nous pousse à agir habituellement n’est pas là.

Penser à sa retraite alors qu’on est dans la vingtaine ou dans la trentaine… C’est un des sujets en finances qui cause le plus de procrastination, de désintérêt total et disons-le ouvertement : d’inconfort, de craintes et même de peurs.

« C’est encore loin… On a donc le temps d’y penser encore, n’est-ce pas CC ? »

CC : Hmmmmm… Pour être honnête avec vous : pas vraiment, non.

La raison est la suivante : plus vous attendez avant de planifier comment avoir suffisamment d’argent pour votre retraite, plus vos chances d’en avoir assez à ce moment de votre vie chutent drastiquement.

Bon, c’est peut-être dit de manière un peu trop négative… Milles pardons.

Reprenons de manière un peu plus positive et constructive : tout ce beau temps qui nous sépare aujourd’hui à notre retraite est notre meilleur allié.

Grâce à lui, vous augmenterez considérablement vos chances d’avoir assez d’argent pour vivre votre retraite confortablement.

…encore faut-il faire une utilisation efficace de ce beau temps qui nous est imparti !

Comme c’est paradoxal !

 

Notre cerveau nous dit : c’est encore loin, tu as le temps d’y penser. Pourtant, c’est exactement parce que la retraite est encore loin qu’il est important de s’y attarder le plus tôt possible, ne serait-ce qu’un tout petit 5 minutes MAINTENANT, aujourd’hui-même.

L’impact de ce 5 minutes ? Augmenter ses chances d’avoir une belle retraite confortable où l’on pourra se gâter, gâter ses proches et redonner à la société.

Pourtant, savoir comment calculer sa retraite de manière efficace est probablement beaucoup plus facile à faire que vous ne pourriez le penser.

C’est ce que je vous propose aujourd’hui : Prendre 5 minutes pour démarrer la machine à idées. En bonus : une sélection de belles options de planification de l’aspect financier de retraite que j’ai préparées pour vous.

Oui, je pourrais vous présenter une façon conventionnelle et exhaustive de procéder pour estimer de manière précise combien vous aurez besoin d’argent.

Non, ce n’est pas mon intention. J’ai quelque chose de plus simple, plus agréable, plus rapide et plus motivant à vous proposer.

Ça vous dit ? Vous êtes prêt ? Moi aussi.

Let’s go! Lire le reste de cet article »

Vivre sans budget

vivre sans budget Vivre sans budget

Je n’aime pas les budgets

 

…mais il existe 2 choses qui me déplaisent bien plus que les budgets :

  1. Me sentir coincé à la moindre dépense imprévue
  2. Me sentir coupable lorsque je dépense de l’argent pour me faire plaisir.

 

Faire & tenir un budget : un conseil traditionnel

Quand on commence à être en contact avec les premiers conseils pour améliorer ses finances personnelles, il y en a un qui revient toujours : faire un budget et de s’y tenir. La blogosphère est remplie à outrance d’articles sur le sujet.

C’est une méthode suggérée à tout le monde voulant prendre ses finances en main, présentée comme étant la première chose à faire pour redresser vos finances personnelles.

(Dis donc… Je commence à mieux comprendre pourquoi beaucoup de gens n’arrivent pas à prendre leurs finances en main… Quel conseil ennuyant et inefficace pour la plupart d’entre nous !)

Si vous vous attendez à retrouver ici sur Mes Finances Perso les mêmes conseils ennuyeux de finances qu’on entend depuis des années partout ailleurs, vous allez être déçus !

J’aime ce qui est simple et qui fonctionne avec un minimum d’effort requis de ma part.

(Souvenez-vous : les meilleures solutions sont souvent les plus simples si vous prenez la peine d’être créatifs et ouverts d’esprit face à la situation qui est devant vous.)

C’est encore le cas ici : j’ai trouvé une façon beaucoup plus simple de gérer mes dépenses, qui me permet d’investir, d’épargner, payer tous mes trucs et quand même avoir de l’argent pour me gâter avec ce qui me fait plaisir. Lire le reste de cet article »