Devenir entrepreneur (sans quitter son emploi!)

comment-devenir-entrepreneur-sans-quitter-son-emploi

Une tendance se dessine depuis quelques années dans ma vie et j’ai décidé d’en parler à tous sur le blogue afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre de personnes…

Des gens intéressés à apprendre comment devenir entrepreneur viennent vers moi (ou me sont référés) par des proches, dans le but d’acquérir quelques conseils sur l’entrepreneuriat.

… et vous l’aurez deviné, ça me fait vraiment plaisir de vous aider et de les aider, car j’ai ma propre entreprise depuis 3 ans (Idée Cadeau Québec & Idée Cadeau France) et que j’applique continuellement des stratégies des meilleurs livres de « business »!

Ces personnes, souvent motivées à bloc avec leur idée de projet, désirent savoir par où commencer pour démarrer leur entreprise.

Voici donc, sans plus tarder, ma méthode préférée pour devenir entrepreneur.

Cet article, intitulé originalement « De salarié à entrepreneur« , était ma contribution à l’ebook collaboratif « Comment changer de vie ? 21 experts partagent leurs conseils avec vous », paru à l’été 2015. Si ça vous intéresse, rendez-vous sur l’article correspondant du blogue je changemylife pour télécharger le PDF en cliquant ici.

C’est parti :

Dites-moi, faites-vous partie des gens salariés qui caressent l’idée de devenir un jour entrepreneur?

Quand on pense à l’entrepreneuriat, on s’imagine rapidement :

  • Aller voir notre employeur et lui remettre notre démission ;
  • Faire ses propres choix, prendre ses propres décisions ;
  • Participer à des projets intéressants et stimulants ;
  • Sentir que l’on fait une différence ;
  • Changer la vie des gens ;
  • Vivre sans regrets…

Je vous comprends, car j’ai moi-même passé par là. Après les nombreuses années d’études et l’obtention d’emplois en apparence « parfaits », j’ai ressenti un grand vide.

Une insatisfaction profonde, mais surtout, la conviction profonde que je pouvais faire quelque chose de bien plus grand de ma vie.

Dès mon premier vrai boulot, j’ai rapidement compris que me faire dire quoi faire, non merci. Cette réalisation m’a rapidement mené à l’entrepreneuriat.

J’ai donc commencé ma quête d’améliorer la vie du plus grand nombre de personnes, tout en laissant une marque positive & indélébile en héritage.

Sans plus tarder, laissez-moi vous présenter ce qui, selon moi, est une avenue peu fréquentée pour réussir à passer de salarié à entrepreneur.

Tout d’abord, je vais être entièrement honnête avec vous : ne voyez pas une dichotomie salarié OU entrepreneur, car il est possible d’être les deux en même temps. Oui oui!

Je m’explique : vous pouvez commencer tranquillement à devenir entrepreneur en dehors des heures de bureau. Le soir et les week-ends. Pendant quelques mois ou même quelques années. Peu à peu, de plus en plus.

Ceci vous permettra de donner vie à votre idée, de la valider avec des vrais clients qui vous payent pour votre produit/service et d’avoir le temps de la peaufiner pour la rendre profitable avant que votre entreprise ne meure.

Voilà un choix intelligent pour démarrer tranquillement ce rite de passage. J’utilise le terme intelligent, car cette façon de voir la transition réduit grandement le risque de devoir tôt ou tard mettre la clé sous la porte de votre « business ».

Plusieurs études ont prouvé que la majeure partie des entreprises qui démarrent finissent par faire faillite. Il faut donc agir différemment pour espérer réussir. Il est possible de faire mieux en y allant graduellement, en portant les 2 chapeaux simultanément.

Ceci vous donnera le temps de tirer vos propres conclusions et expériences sur le terrain, tout en ayant encore votre salaire pour vous aider financièrement.

Justement, parlons-en, du côté financier de la chose.

Vous savez peut-être déjà de quoi je parle, il s’agit de la fameuse peur de l’échec qui mène à se retrouver dans la rue, sans le sou. C’est cette même peur de l’échec qui finit par tuer la plupart des initiatives entrepreneuriales à même l’œuf.

Les entrepreneurs qui connaissent le plus de succès sont souvent ceux qui ont connu le plus d’échecs. Vous devez transcender la peur de l’échec.

Pourquoi?

Parce que l’échec devient le succès si on est capable d’en tirer des leçons, car on devient meilleur qu’avant. Le succès, c’est donc aussi le parcours, ce chemin de votre évolution, pas seulement la destination.

On s’imagine que pour vivre le rêve entrepreneurial, il faudra quitter son emploi et tout laisser derrière afin de faire le grand saut.

Mitigez plutôt le risque en commençant votre nouvelle vie d’entrepreneur pendant que vous êtes salariés.

quote-entrepreneurship-neither-science-nor-art-peter-drucker

« Entrepreneurship is neither a science nor an art. It is a practice. » – Peter Drucker

Traduction FR : L’entrepreneuriat n’est ni une science, ni un art. C’est une pratique.

Je partage cette citation, puisque…

  • Certains en rêvent, d’autres le font.
  • Certains rêvent du travail idéal, d’autres le créent de toutes pièces.
  • Certains se comparent, d’autres ne se comparent qu’à eux-mêmes.
  • Certains reportent à plus tard, d’autres vont rapidement dans l’action.
  • Certains en parlent, d’autres agissent (même quand personne ne les regarde).
  • Certains se plaignent, d’autres se responsabilisent dans tous les aspects de leur vie.
  • Certains attendent les conditions idéales, d’autres comprennent que ça n’arrivera jamais.
  • Certains ont des idées, d’autres agissent rapidement sur les leurs & mesurent les résultats.
  • Certains pensent, d’autres matérialisent leurs pensées en les concrétisant dans le monde réel.
  • Certains atteignent les objectifs demandés, d’autres se fixent leurs propres objectifs (ambitieux).
  • Certains ressentent un malaise au travail et l’étouffent, d’autres décident que ça suffit et prennent les choses en main.
  • Certains sont paralysés par la peur, d’autres utilisent cette peur comme un indicateur de ce qu’il faut faire pour avancer.
  • Certains restent dans une situation inconfortable très longtemps, d’autres savent reconnaître qu’il faut parfois dire non & laisser derrière soi ce qui ne fonctionne plus.

Certes, ce ne sera pas facile, mais pour obtenir des résultats différents de la masse, il faut prendre des décisions différentes, faire les choix difficiles et aller à contre-courant s’il le faut.

Ayez confiance en votre propre capacité de réussir. 

Vous pouvez passer rapidement à l’action, apprendre de vos erreurs & de celles des autres et ajuster le tir pour faire mieux.

Souvenez-vous, il n’y a pas réellement de limites, sauf celles que vous vous imposez à vous-mêmes, et ce, consciemment ou inconsciemment.

Pensez un peu.
Agissez beaucoup.
Apprenez continuellement.
Soyez courageux & persévérants!

– Uriel

 

14 réflexions sur “ Devenir entrepreneur (sans quitter son emploi!) ”

  • 2016/07/02 à 08:44
    Permalink

    Très bon article!

    De plus avec Internet il est facile de nos jours de partir une entreprise à faible capital. Par exemple, ton magasin en ligne Idée Cadeau coûte une fraction du prix de ce qu’il aurait coûté si tu devais ouvrir un magasin physique.

    Nous sommes réellement chanceux, nous les entrepreneurs, de vivre à cette époque!

    Réponse
    • 2016/07/05 à 02:17
      Permalink

      Salut Alex!

      Merci beaucoup pour les bons mots sur l’article :). Je l’ai écrit avec beaucoup de passion, alors ça va droit au coeur.

      Mets-en qu’on est chanceux! On prend tellement pour acquis, c’est fou!

      On a déjà tout ce qu’il faut pour réussir. Les livres, la technologie, l’information. Faut savoir réaliser cela et passer à l’action!

      Sur ce, je termine ma réponse avec une petite citation d’occasion que j’aime beaucoup :

      “He who is not contented with what he has, would not be contented with what he would like to have.” -Socrates
      (Traduction FR : Celui qui n’est pas content/satisfait de ce qu’il a (déjà) ne sera pas content/satisfait de ce qu’il aimerait avoir.)

      P.S. : J’ai liké ta page Facebook pour aider! Gardons contact :).

      Uriel

      Réponse
  • 2016/08/18 à 08:44
    Permalink

    L’entrepreneuriat a toujours été un monde qui me fascine, mais je ne suis pas une personne créative ! Du moins, je l’étais avant. Depuis j’ai du mal à retrouver mon enthousiasme d’antan.

    Réponse
    • 2016/08/24 à 01:16
      Permalink

      Allô Emma,

      Loin de moi l’envie de te contredire, mais tout être humain est AU moins un peu créatif. C’est impossible de dire CRÉATIF ou PAS CRÉATIF, c’est toujours plus nuancé que ça : un tout petit peu créatif, un peu créatif, moyennement créatif, très créatif, etc…

      Donc, ma suggestion serait de changer un peu les mots que tu utilises pour te décrire!

      Au lieu de dire que tu n’es pas créative, tu pourrais dire que tu l’es un peu et que tu essayes de le devenir plus!

      Je dis ceci, car le fait de dire que tu n’es pas créative fait en sorte que tu te convaincs de ne pas l’être, ce qui au final fait en sorte que tu ne pratiques pas souvent ta créativité, car tu es convaincue de ne pas l’être.

      Cheers!

      Réponse
      • 2016/08/26 à 01:43
        Permalink

        Oui, tu n’as pas tort ! La raison pour laquelle je suis si négative, c’est que je ne crois pas en moi. Si je ne le fais pas, qui le fera ? Il est temps de changer mes mots comme tu le dis !
        Cheers =D

        Réponse
        • 2016/08/28 à 06:40
          Permalink

          Allô Emma!

          Merci pour les explications supplémentaires. En prenant le même concept, tu ne peux plus dire que tu « est si négative » ou que « tu ne crois pas en toi »! Suggestion de meilleures phrases : je suis de + en + positive & je crois de + en + en moi.

          Des petits mots, ça va loin! C’est fou comme ce qu’on se dit dans nos tête (ou à voix haute) devient la réalité.

          J’ai déjà lu dans un livre que « Everything is always created twice: Once in our heads, and once in real life ». Je crois que c’était dans les 7 habits of highly productive people de Stephen Covey. De la bonne info!

          Mon interprétation de cette citation : Autant dans le négatif que le positif, toute chose qui est réalisée a été créée 2 fois : d’abord dans les pensées de quelqu’un, puis dans la vraie vie!

          Réponse
  • Ping : Many thanks to Uriel, co-founder of Idee Cadeau Quebec

  • 2017/01/24 à 12:56
    Permalink

    Je gérais il y a quelque temps une boutique en ligne avec une amie et ça marchait plutôt bien au début. Cependant, le fait qu’on soit tous les deux des salariés impactait beaucoup sur le temps que l’on consacrait à ce projet et on a dû faire une pause. Aujourd’hui, je me dis qu’on aurait pu faire mieux…

    Réponse
    • 2017/02/10 à 13:40
      Permalink

      Assurément! Si elle fonctionnait plutôt bien, c’était pratiquement le signal que c’était le temps de faire le grand saut pour lui donner une réelle chance de fonctionner (à temps plein)!

      Dommage… Mais il n’est pas trop tard! Tu peux apprendre de cette expérience et donc être en meilleure position qu’avant grâce à l’expérience de plus que tu as!

      Réponse
  • 2017/02/08 à 11:55
    Permalink

    Bonjour,
    Effectivement, c’est une idée qui me trotte dans la tête depuis quelques années déjà. Je me dis qu’un jour, je vais lancer ma propre boîte. Je le ferai quelque temps avant de prendre ma retraite. Au passage, merci pour cet article. 🙂

    Réponse
    • 2017/02/10 à 13:24
      Permalink

      Salut Kevin 😀

      Merci beaucoup pour ton commentaire! Bien que ce soit excitant que tu penses à ça, de mon côté, ça me fait plus peur qu’autre chose, car à vouloir trop attendre, on ne fait jamais rien et ça reste juste dans nos têtes.

      Ce qu’on a besoin, ce n’est pas de + d’idées ou de plus de temps avant d’être prêt, mais bel et bien, + d’éxécution des idées!

      D’où l’article justement, qui permet de graduellement / doucement / progressivement commencer son rêve d’entrepreneuriat, sans reporter à demain sans cesse.

      Just my 2 cents =D

      Réponse
  • 2017/08/11 à 02:16
    Permalink

    Créer son entreprise et toujours à la mode et c’est très facile. En quelques minutes, il est possible de devenir auto-entrepreneur. Mais combien d’entreprises disparaissent quelques mois après leur création? Créer une entreprise ne doit pas se faire à la légère!

    Réponse
    • 2017/08/15 à 21:56
      Permalink

      Allô Julien! Merci pour ton commentaire. En effet, la création telle quelle de l’entreprise est rapide & facile, mais pour gérer et croître une entreprise, c’est une toute autre paire de manches!

      C’est pourquoi je recommande plusieurs conseils sur ce blogue, notamment dans l’article sur comment devenir entrepreneur.

      Cheers!

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Être notifié par courriel des nouveaux commentaires. Vous pouvez aussi vous inscrire aux commentaires sans avoir à en laisser un.