Motivation au Travail : Le Guide Complet

Motivation au travail
Traduction FR : MOTIVATION. Ce n’est pas que je suis lâche, c’est plutôt que je m’en fous.

Le cadran sonne.

« ¿ Qué pasa ? » Dites-vous d’un air un peu confus.

Eh non, vous ne rêvez pas : le week-end est déjà terminé et c’est bel et bien le matin d’un jour de semaine. Votre cerveau, encore un peu embrouillé, vous envoie le message qu’il faudrait bien se lever pour aller au boulot….

… Dans 5-10 minutes ?

« Ouais, bonne idée cerveau. Allons-y avec un p’tit snooze sans penser davantage, ça c’est facile. »

Le cadran sonne de nouveau quelques minutes plus tard…

« Pourquoi pas un deuxième snooze sans réfléchir ? Nous pouvons reporter à plus tard cette première décision (importante) de la journée. »

Lorsque vous vous sentez fins prêts à vous lever, plus souvent qu’autrement par l’obligation imposée par cette routine, vous sortez de peine et de misère du lit.

Le « grumpy cat » en vous bronche un peu et vous vous rendez rapidement compte de toute la fatigue que vous avez d’accumulée. Sortir du lit a été une épreuve en soi.

Grumpy Cat (source : freeallimages.com/grumpy-cat-no/)
Quel jour on est ? Ah oui, lundi… Merde. Snooze ? Ouais, bonne idée. Ça ne fera pas de mal à personne. N’est-ce pas ? N’est-ce pas ?? Merde.

La journée est loin d’avoir commencé en force et, mauvaise nouvelle pour vous, elle est loin d’être terminée. Vous finissez pas rentrer au bureau « de reculons », pratiquement par obligation.

Puisque le travail occupe la majeure partie des meilleures heures actives de nos journées, il peut s’avérer utile de s’arrêter pour prendre le temps de se demander : Ai-je un travail qui me motive ?

  • Auriez-vous par hasard accepté une « job correcte » que vous traînez maintenant depuis un bon moment, probablement par habitude ?
  • Votre emploi est-il, aux yeux de votre entourage, une vraie « job de rêve », mais selon vous, elle ne l’est peut-être pas tant que ça ?

Le manque de motivation par rapport au travail est un phénomène bien réel qui touche, à un moment ou un autre, un très grand nombre de personnes.

C’est pour ces personnes que j’ai rédigé le présent article sur la motivation au travail. Mon but est de nous aider, dans un premier temps, à mieux comprendre ce phénomène. Puis, dans un deuxième temps, d’apporter stratégies, trucs, conseils et citations pour vous aider à retrouver sa motivation au travail !

Ça vous dit ? Allons-y.

 

La démotivation au travail

Facteurs de démotivation

 

Pour bien comprendre ce qui aide à avoir de la motivation au travail, c’est important de regarder et comprendre un peu mieux ce qui peut nous démotiver au boulot.

  • L’impression de ne pas être apprécié à sa juste valeur.
  • La routine quotidienne obligatoire vous tue : jour après jour, vous devez vous lever tôt, faire toujours les mêmes sortes de tâches peu stimulantes et endurer vos collègues, afin d’avoir enfin la chance de rentrer à la maison plus fatigué que lorsqu’on est parti le matin.
  • L’ambiance qui règne au travail a une saveur un peu trop stressée et négative.
  • Les collègues de travail ne veulent pas partager leurs connaissances avec nous, ce qui rend le travail plus ardu.
  • Ces mêmes collègues et patrons nous distraient continuellement durant la journée en nous mettant incessamment en copie conforme de tous leurs courriels, en venant nous interrompre fréquemment en personne, etc.
  • Le boss n’a pas voulu accepter l’idée que nous avons eue pour un projet, la demande d’augmentation de salaire ou la permission de travailler à l’occasion de la maison.
  • Le voisin de bureau est vraiment emmerdant.
  • Je n’ai aucune idée si ce projet ou tâche va fonctionner… Beaucoup d’incertitude…
  • … et j’en passe.

Bien que cette liste soit un bon début de recherche pour trouver les raisons qui peuvent démotiver un employé, elle présuppose que tous les problèmes de motivation sont externes à vous et, conséquemment, qu’il n’est pas évident de savoir quoi faire pour changer la situation.

Continuez à raisonner de la sorte un peu trop longtemps et vous vous dirigez tout droit vers une vie de mini-frustrations emmagasinées inconsciemment.

Que faire ?

Voici une liste quelque peu différente, qui présente plutôt comment nous pouvons être les artisans de notre propre démotivation :

  • Notre vie personnelle ne va pas très bien en ce moment et se transporte jusqu’au travail.
  • Nous n’avons pas le sentiment de faire une différence qui a vraiment de l’importance dans le cadre de notre emploi.
  • Nous avons le sentiment qu’il « manque quelque chose » dans notre quotidien, mais sans être trop certain de ce que c’est précisément.
  • Nous ne sommes pas performants dans les tâches que l’on nous remet, que ce soit par manque d’intérêt, de compétences ou de connaissances. Nous rageons envers les tâches déplaisantes qui nous sont remises et que nous n’aimons pas faire.
  • Nous n’avons pas envie de nous investir à 100%. La vision de cette compagnie, ainsi que ses projets en cours, ne nous stimulent pas.
  • Nous avons un rythme de vie tellement rapide que nous avons, une fois de plus, négligé de dormir suffisamment la veille, manger un bon repas santé pour démarrer la journée en force, faire de l’exercice, boire beaucoup d’eau, etc.
  • Nous avons choisi un emploi rapidement, juste parce que c’était « la chose à faire » et que « ça prend un boulot », sans prendre le temps d’en choisir un qui nous excite.
  • … et j’en passe.

 

Les 5 facteurs de motivation au travail

Selon les ressources humaines

 

Purement par intérêt personnel, j’ai pris un cours de ressources humaines lors de mes études universitaires. Une information m’avait particulièrement marquée, puisque j’ai rapidement pu valider sa véracité. Il s’agit des éléments qui motivent un employé au travail. En ordre, voici les 5 plus grands facteurs de motivation au travail :

  1. Relation adéquate avec son supérieur
  2. Ambiance de travail
  3. Communication (besoin de comprendre)
  4. Défis / Responsabilités
  5. Argent ($$$)

Passez le test : Quelle note donneriez-vous à votre emploi actuel, sur 10, à chacun des 5 éléments motivationnels ci-dessus ?

 

Les 5 (autres) facteurs de motivation au travail

Selon moi-même ! Mouahaha 🙂

 

Au fil des années, j’ai lu énormément de choses sur la motivation. J’ai beaucoup observé ce qui rend les gens heureux au travail. Je vous propose donc de greffer, aux 5 facteurs pour motiver un employé présentés ci-dessus, mes propres constatations en matière de motivation au travail.

  1. Avoir un travail qui met en application nos forces & nos talents naturels et ce, au quotidien.
    1. L’excellent livre StrengthsFinder 2.0 (Lien CA, lien FR) est un investissement minimal de temps et d’argent que je recommande à tous. Ce livre, ainsi que son test en ligne, vous aideront à connaître vos 5 plus grands talents naturels. Lorsqu’on combine nos talents bruts aux conseils pratiques et personnalisés de ce livre, ils ont la chance de grandir pour devenir de véritables forces capables de nous amener encore plus loin que nous l’avions imaginé.
    2. Comme je le disais plus haut, avoir le sentiment de ne pas être bon dans son travail, c’est déprimant. En comparaison, travailler à partir de ses forces, ça entraîne un sentiment d’être capable de réellement contribuer aux succès de son équipe et de l’entreprise pour laquelle on travaille.
    3. À titre d’exemple, ma force #1, selon le test du livre StrengthsFinder 2.0, est futuriste. Un des conseils que ce livre me recommande par rapport à ce talent naturel est : « Choisir des rôles dans lesquels vous pouvez contribuer vos idées à propos du futur. Par exemple, vous pourriez exceller dans l’entrepreneuriat ou dans des compagnies en démarrage (start-ups) ». Il s’agit là d’un excellent conseil que j’ai fini par suivre à la lettre et qui m’amène énormément de motivation au quotidien. Imaginez, cela ne représente qu’un seul des 50 conseils personnalisés qui viennent avec les résultats du test. Voyez-vous l’impact qu’un tel livre peut avoir sur votre vie ?
    4. Avoir le sentiment d’être bon dans ce que l’on fait au travail peut amener une belle vague de motivation et de satisfaction.
  2. Sentir que l’on participe à quelque chose d’utile, de plus grand que soi & avoir le sentiment de faire une différence positive dans la vie des gens
    1. Recevoir de sincères remerciements d’un client satisfait.
    2. Voir des sourires naître de nos actions au travail.
    3. Sentir que l’on a sa place au sein de l’équipe de travail.
    4. Participer à une grande cause, un grand projet et être fier d’en parler aux autres.
    5. Je ne sais pas vous, mais perso, j’ai toujours retiré énormément de joie, de satisfaction et de motivation lors des moments où je pouvais voir l’impact positif des gestes que j’avais posés dans le cadre de mon travail.
  3. Avoir des avantages non-monétaires (y’a pas que l’argent dans la vie !)
    1. De la flexibilité sur les heures de travail, s’il vous plaît ! De l’argent c’est bien, mais il y a bien plus que cela pour motiver un employé, notamment les conditions de travail flexibles. Lorsque j’étais coincé dans une job qui 40 heures semaine fixe, avec obligation d’arriver à tous les matins avant une certaine heure, sans possibilité de déroger de ces rails, je mourais à petit feu.
    2. De la flexibilité pour les vacances s’il vous plaît. Si je demande 1 an d’avance à mon employeur la permission de partir en voyage durant 2 mois (avec plusieurs semaines de congé sans solde bien sûr) et que c’est accepté, je serai vraiment motivé à retourner la faveur et à redoubler d’ardeur dans le cadre de mon travail. Des employeurs humains qui comprennent que l’on évolue énormément en voyage (pour le mieux) en tant que personne, c’est de l’or.
    3. La possibilité de travailler à la maison. Lorsque l’on m’empêche de travailler à l’occasion de la maison, c’est comme si l’on ne me faisait pas confiance. C’est démotivant. Chers lecteurs, si vous réussissez à obtenir une journée de travail depuis la maison auprès de votre employeur, CAPITALISEZ sur l’occasion de dépasser toutes ses attentes ! Vous pourrez le refaire plus souvent. Pour ceux qui ont beaucoup de temps de déplacement pour aller et revenir du travail, avoir quelques journées de travail de la maison par mois est une caractéristique d’un emploi très motivante, du moins pour moi.
  4. Une culture d’entreprise ouverte d’esprit & orientée vers l’amélioration continue de ses employés (et de ses façons de faire)

    1. Une compagnie ouverte, c’est une compagnie à l’écoute de ses employés. Parfois, la meilleure source pour apprendre vient de ses clients ou employés les plus malheureux. Se sentir dans un endroit où notre opinion n’est pas appréciée à sa juste valeur, ou tout simplement jamais sollicitée, c’est lassant.
    2. Une compagnie qui a à cœur l’amélioration continue, c’est une compagnie qui n’est pas arrogante. C’est une compagnie qui comprend que le changement fait partie de la vie et qu’il faut l’accueillir à bras ouverts. C’est très motivant d’avoir un travail où l’on ressent que l’entreprise tient à notre propre développement, afin de nous garder (heureux) sur le long terme au sein de leur compagnie.
    3. Une compagnie qui améliore continuellement ses façons de faire, c’est une compagnie qui aime le progrès. C’est motivant de travailler à un endroit où les choses bougent continuellement pour le mieux.
  5. Être apprécié à sa juste valeur & être respecté
    1. Chers gestionnaires de ce monde, j’aimerais vous rappeler l’importance cruciale de donner, aussi souvent que nécessaire, des compliments sincères & bien placés à vos employés. Mettez orgueil de côté pendant un instant et félicitez de bon cœur vos employés pour les résultats tangibles qu’ils ont obtenus et leur bonne attitude au boulot. Travailler pour une compagnie où l’on n’est jamais trop sûr si l’on est apprécié pour toutes nos heures de vie que l’on échange pour celle-ci, c’est carrément démotivant. Ne faites pas qu’apprécier le travail accompli par vos collègues ou employés, dites-leur. Ça motive.
    2. Être respecté au travail, c’est un témoignage que vous êtes important. Peu de gens vous le diront à voix haute, mais je peux vous confirmer que pratiquement tout le monde aime se sentir important (d’une manière ou d’une autre). Bien qu’être respecté ne garantisse pas la motivation des employés au travail, le non-respect envers ceux-ci assure le détachement de l’employé et, conséquemment, sa démotivation face à son travail.

 

Comment se motiver au travail ?

Se poser les bonnes questions régler problème à la source

 

Parfois, la seule façon de répondre à une question est en se posant d’autres questions. D’où provient exactement votre manque de motivation ? Est-ce une source principale, ou plusieurs ? Voici quelques questions pour vous aider à y voir plus clair.

  • Pourquoi avez-vous choisi votre emploi actuel ?
  • Qu’est-ce qui est important pour vous dans un travail ?
  • Votre emploi actuel comporte-t-il la majeure partie de ces choses importantes pour vous dans un travail ?
  • Pourquoi restez-vous dans cet emploi ?
  • Avez-vous des possibilités d’avancement sur le long-terme ?
  • Restez-vous dans cet emploi par obligation ou par plaisir ? Pourquoi ?
  • Les facteurs de votre démotivation au travail sont-ils reliés à certains facteurs de votre vie personnelle ?
  • Avez-vous peur de passer à l’action pour régler votre démotivation au travail ? Pourquoi ?

Mon conseil : N’hésitez pas à répondre à une ou plusieurs de ces questions (celles qui vous interpellent le plus) de manière informelle sur un bout de papier ou dans un fichier de notes…

Souvenez-vous qu’un problème est vraiment plus facile à régler lorsqu’on le sort de sa tête, que ce soit en en parlant, ou en l’écrivant.

C’est la même chose avec le problème de manque de motivation au travail.

 

J’aimerais bien changer d’emploi, mais…

Plutôt que de tomber dans le monde infini des excuses du pourquoi vous ne pouvez pas changer d’emploi maintenant, souvenez-vous plutôt de cette phrase qui résume très bien le changement d’emploi :

  • Lorsque la douleur de rester dans un emploi excède la douleur de trouver un nouvel emploi, vous changerez d’emploi.

Si plusieurs aspects de votre travail vous emmerdent, mais que vous restez par « confort » ou « habitude », vous avez de bonnes chances d’être encore à cet endroit dans 5 ans.

En prenant en compte la phrase sur le changement d’emploi ci-dessus, trouvez un moyen de soit rendre votre emploi encore plus douloureux, soit de rendre la recherche d’emploi beaucoup plus facile. Dès que ce sera moins difficile pour vous de changer d’emploi que de rester dans votre emploi démotivant actuel, il y a de bonnes chances que vous changiez d’emploi rapidement.

J’ai récemment lu dans l’excellent livre « Get Out of Your Own Way » (Lien CA, Lien FR) une série de 6 éléments à répondre par les membres d’une équipe de travail, afin de tirer le meilleur de chacun.

Il se peut fort bien que votre manque de motivation soit dû au fait que la boîte pour laquelle vous travaillez fait une mauvaise utilisation de ses ressources, dont vous.

Commencez donc à répondre à ces questions par vous-même, puis, si vous en avez envie, présentez vos questions & réponses à votre superviseur. Suggérez-lui de faire faire l’exercice par tous les membres de l’équipe afin de clarifier les attentes de tout le monde, tout en amenant chaque employé à son plein potentiel.

Voici les 6 éléments à considérer par chaque membre de l’équipe :

  1. Voici le type de travail ou tâches dans lequel je suis à mon meilleur :
  2. Voici mes valeurs :
  3. Voici ce qui me remplit d’énergie :
  4. Voici ce dont j’ai besoin pour apprendre et travailler à mon meilleur :
  5. Voici les résultats auxquels vous pouvez vous attendre de moi :
  6. Voici ce dont j’ai besoin pour me sentir respecté et reconnu de manière authentique :

Imaginez un instant que tous les membres d’une équipe de travail connaissent les réponses de chacun. Ça peut aider à aller loin et à accomplir beaucoup de choses ensemble, n’est-ce pas ? Un employé utilisé à son plein potentiel et qui collabore avec ses collègues, eux aussi utilisés à leur plein potentiel, dans le cadre d’un projet avec un objectif commun, a beaucoup de chance de voir sa motivation augmentée. Celle du groupe aussi.

Un exercice si simple à faire, avec des implications profondes !

 

Comment se motiver : Tactiques, techniques & astuces

Que faire si vous n’êtes plus motivé à votre travail, mais « obligé » de l’endurer pendant encore un moment ?

Il est possible que certains d’entre vous se disent : j’ai bien lu les trucs et stratégies CC, mais je suis présentement dans une situation où je dois « endurer » mon emploi encore quelques mois — pas le choix. Ça peut arriver et je le comprends. Une job d’été pour ramasser de l’argent. Un coup à donner dans une job temporaire payante. J’en passe.

Ça peut être aussi que dans certains cas, votre job vous motive la plupart de temps, mais que vous avez des journées difficiles au travers.

Même dans ces cas-là, il est possible de trouver de la motivation dans son travail au quotidien. Ça revient quelque peu à un des points soulevés plus tôt dans cet article : la motivation, ça vient de l’intérieur. Ça peut être « commandé sur demande ». Oui oui !

Voici donc sans plus tarder quelques tactiques pour vous aider à booster votre motivation au travail (elles sont complémentaires aux stratégies données jusqu’à présent) :

  • Doublez votre niveau d’enthousiasme (voir la section de citations à la fin de cet article). Oui, c’est con comme truc, mais ça fonctionne. Souvenez-vous : DOUBLEZ VOTRE NIVEAU D’ENTHOUSIASME (sur demande). Essayez-le !
  • Souriez. Plusieurs études ont démontrées que, même si l’on est pas heureux, le simple fait de se forcer à sourire envoie des signaux clairs de bonheur à son cerveau, nous rendant ainsi plus heureux. Plus facile d’être motivé quand on est heureux, n’est-ce pas ?
  • Planifiez une belle récompense à la fin de votre journée difficile. Un bon repas au restaurant avec votre copine. Une belle séance d’exercice après le boulot pour se défouler. Si vous avez une journée difficile en vue, où la motivation ne sera probablement pas au rendez-vous, faites-vous plaisir le soir avec une activité de votre choix. Durant la journée, quand ce sera difficile, vous pourrez anticiper cette « récompense » et retrouver plus facilement un peu de motivation à persévérer.
  • Trouvez des façons d’aimer des aspects de ce que vous faites. Être négatif et trouver ce qui ne va pas bien dans une situation, c’est tellement facile. En revanche, essayer de trouver des côtés positifs, ça demande un peu plus d’imagination. Regarder l’envers de la médaille, soit apprécier ce qui va bien par rapport à son travail, ça aide à être davantage motivé.
  • Combinez les mini sprints plutôt que de courir toute la journée ! Si vous êtes démotivé au travail, pourquoi ne pas essayer la technique POMODORO lorsque vous travaillez ? Plusieurs études ont prouvé que notre attention commence à fléchir après environ 20 minutes bien concentré. Si votre travail ne vous stimule pas, pensez à essayer cette technique qu’est le pomodoro : 25 minutes de travail bien focus, puis 5 minutes de pause où l’on décroche complètement. Ça aide à être capable de travailler pendant plusieurs heures.

 

J’espère avoir réussi à vous donner les outils pour vous motiver au travail ou, plus simplement, à vous MOTIVER directement !

Si ce n’est pas encore le cas, voici une compilation de citations sur la motivation au travail.

 

Les meilleures citations motivantes

 

Motivation au travail (citation)
Traduction FR : Les gens disent souvent que la motivation ne dure pas. Prendre son bain non plus, voilà pourquoi c’est recommandé à chaque jour. Mon conseil: Doublez votre niveau d’enthousiasme!

 

Le secret pour tout avoir et de tout aimer.
Traduction FR : Le secret pour tout avoir et de tout aimer. C’est facile de détester et plus difficile d’aimer. Mon conseil : En apparence peut-être un peu simpliste, je vous assure que cette citation a un effet profond sur la motivation. Essayez par vous-même : Faites un effort conscient de voir ce que vous êtes capable d’aimer dans toute situation ou personne.
Doublez votre niveau d'enthousiasme.
Traduction FR : Rien de significatif n’a pu être accompli sans enthousiasme.
If it wasn't hard everyone would do it. -Tom Hanks
Traduction FR : Si ce n’était pas difficile, tout le monde le ferait. C’est le fait que ce soit difficile qui rend cela superbe. -Tom Hanks
Citation de motivation
Traduction FR : La motivation ? Elle est juste là, déjà en vous !

Working hard at the wrong thing
Traduction FR: Souvent, les gens travaillent dur sur la mauvaise chose. Travailler sur la bonne chose est probablement plus important que de travailler dur.

 

*Bonus* Questionnaire sur la motivation au travail

En mettant « Le guide complet » dans le titre de cet article sur la motivation au travail, je ne plaisantais pas ! 🙂

Voici donc un dernier petit truc, il s’agit d’un test que vous pouvez passer en ligne sur la motivation au travail :

 

Le mot de la fin

En conclusion, souvenez-vous qu’il est important de S’AMUSER au travail.

Avoir du plaisir dans son travail, c’est tout simplement…

Vous l’avez deviné…

Motivant ! 🙂

 

– Uriel

11 réflexions sur “ Motivation au Travail : Le Guide Complet ”

  • 2014/08/27 à 08:08
    Permalink

    Good job buddy !!! Article pour le moins motivant 🙂 je suis pas d’accord avec tous tes points de mon expérience dans une job !

    Quand on voit une relation employeur / employé comme une relation de couple, ça met en perspective le fait qu il fait faire des concessions et ce des 2 côtés ! Si votre boss vous donne un jour pour travailler à la maison, montrez-lui que c’est apprécié en performant !

    Si vous vous défoncez pour finir un projet à temps vous apprécierez bien une journée de récupération de votre bord ! Bref c kler qu il faut voir ça dans les 2 sens 🙂

    Bises à tous 😉

    Réponse
    • 2014/08/27 à 09:56
      Permalink

      Salut Matt !

      Quelle belle perspective remplie d’empathie : il est bien vrai que c’est donnant donnant. La seule exception à cela est lorsque nous avons un « boss » qui est du type « taker » et non « giver », ce qui fait en sorte qu’il en demande beaucoup plus qu’il en donne. Dans ces cas d’exceptions, il faut savoir palper quand c’est le temps de passer à l’action pour changer les choses (trouver un moyen de régler la situation ou tout simplement quitter si cela n’est pas possible).

      Vraiment un bon point ! Performer d’abord, demander ensuite 🙂 On pourrait même dire :
      1. Clarifier avec votre boss ce qu’il faut que vous fassiez pour dépasser les attentes
      2. Dépasser les attentes
      3. Demander sa augmentation 🙂

      @+ mec 😀

      P.S. : LOL @ bises à tous

      Réponse
  • 2014/08/29 à 11:15
    Permalink

    Bonjour,
    Wouah ! Cet article est très complet, il vaut la peine d’être lu en tout cas. Merci pour les conseils.
    Axel

    Réponse
    • 2014/08/29 à 13:20
      Permalink

      Salut Axel !

      Un gros merci pour ces bons mots. Vriament apprécié tu sais ! J’y ai mis beaucoup d’heures et de cœur.

      Au plaisir de se recroiser bientôt !

      CC

      Réponse
  • 2014/09/06 à 14:35
    Permalink

    Salut CC!

    Tu as encore une fois un super article! Vraiment en feu dans les dernières semaines. Je suis d’accord avec toi et étant sur le marché du travail depuis environ 3 ans, j’ai passé par toutes sortes de sentiments et d’émotions. Je travaille dans un cabinet d’expert-comptables, un milieu très compétitif, où il y a peu de place à une relation donnant-donnant mais où on apprend énormément en contrepartie.

    Je reconnais avoir vécu des bons moments et des moins bons. Les deux premières années m’étaient obligatoires pour avoir mon titre professionnel. Aujourd’hui j’y suis par choix. Et c’est vrai que pour être épanoui il faut aimer cela. J’ai perdu ça de vue voila un temps, mais je l’ai retrouvé voilà peu et je dois avouer que ça a vraiment simplifié ma vie par la suite! J’étais plus motivé et moins comme le « grumpy cat »!

    Alors merci pour ton guide complet. C’est vraiment intéressant à lire!

    En espérant pouvoir continuer à te lire encore bientôt!

    Petes

    Réponse
    • 2014/09/06 à 16:03
      Permalink

      Allô Petes,

      Super témoignage ! Je l’ai lu 2 fois avec soin. Ça n’avait pas l’air facile ces deux premières années-là, mais maintenant, tu es passé au travers du difficile avec « brio », car tu savais qu’il y avait de la lumière au bout du tunnel (l’après 2 ans).

      Alors félicitations à toi pour être dans un emploi que tu aimes : tu fais partie de la minorité ! C’est un bel accomplissement en soi.

      CC

      Réponse
  • 2014/09/07 à 22:48
    Permalink

    Merci CC!

    Bah tu sais, c’est jamais facile pour les stagiaires. Rares sont ceux qui sont estimés à leur juste valeur : les comptables, les avocats, les actuaires, les ingénieurs, les médecins… Les professions libérales sont pas évidentes quand tu es jeune. Sans expérience, tu vaux rien et ils le savent très bien. Mais après quelques années, le rapport s’inverse et là, ça devient intéressant! 🙂

    La lumière je l’ai vu mais ça veut pas dire que je veux pas améliorer les choses. Je ne suis pas du genre à m’éterniser et bien que j’aime mon emploi, je n’aime pas les conditions sous-jacentes. Comme tu dis, c’est supposé être donnant-donnant. Quand c’est plus le cas, il vaut mieux partir que d’être malheureux!

    Ça fait toujours réfléchir ce genre d’article! Merci encore et bonne semaine à toi! 😛

    Réponse
  • 2017/01/23 à 10:38
    Permalink

    Je te remercie pour tous ces conseils 🙂 ! Je dois t’avouer que je ne suis pas vraiment emballé par mon job depuis un certain temps. J’espère que cela changera 🙂 !

    Réponse
    • 2017/01/26 à 17:42
      Permalink

      Salut salut!

      Je te comprends, c’est pas toujours facile les jobs conventionnelles, ça m’a poussé à devenir entrepreneur et la créer de toute pièce, car je n’y trouvais pas mon compte sur le marché du travail…

      Au lieu d’espérer que cela change, il faudrait que tu prennes les choses en main pour que ça change! Soit à cette job-ci en en parlant aux bonnes personnes, soit en cherchant un autre emploi et aller passer des entrevues!

      Réponse
  • 2017/02/08 à 09:02
    Permalink

    Bonjour, tu as sans doute raison, mais l’idée de devoir tout recommencer (intégration dans une nouvelle équipe, trouver mes marques etc) me fait un peu peur. Je vais y réfléchir. Merci en tout cas 🙂 !

    Réponse
    • 2017/02/10 à 13:22
      Permalink

      Lorsque la douleur de rester dans un boulot est plus grande que la douleur de changer d’emploi, c’est là qu’on change!

      Alors voilà, soit que tu rends le fait de changer de job plus facile, soit que tu fais en sorte que tu aimes encore moins ta job, ou les 2!

      Puis voilà, ce sera fait ;D 😀

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Être notifié par courriel des nouveaux commentaires. Vous pouvez aussi vous inscrire aux commentaires sans avoir à en laisser un.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.