5 ans de Mes Finances Perso (Partie 1)

 

5 ans de Mes Finances Perso 5 ans de Mes Finances Perso (Partie 1)

 

L’Avant Mes Finances Perso : Fin des études

C’était le mois d’août 2008.

Sans m’en rendre compte, puisque encore sur l’adrénaline des derniers examens, j’étais tout simplement exténué par ce marathon de 7 ans de cours, de projets, de travaux pratiques, de laboratoires, d’étude, de devoirs et d’examens. Au total, je venais d’enfiler, sans m’arrêter, 3 années d’études en informatique, suivies de 4 robustes années en ingénierie logicielle.

Mon cerveau se mit rapidement à penser incessamment au monde de possibilités qui s’ouvrait à moi.

Que faire maintenant, quelle est la prochaine étape ? Me disais-je intérieurement. Un cocktail de stress non-justifié, d’appréhension exagérée et d’anxiété prématurée.

C’est à ce moment précis que ma mère m’a donné un super conseil de vie : prends le temps de savourer cet accomplissement, de t’amuser et de relaxer. Sa prescription officielle : prendre au minimum 1 mois de vacances avant de débuter la recherche d’emploi afin de profiter de la fin de l’été et de m’amuser.

Je dois vous avouer que sur le coup, j’étais sceptique. 

Après tout, ne devais-je pas déjà être en mode recherche d’emploi ? Faire quelque chose de productif ? Ne suis-je pas un peu lâche en m’assoyant sur mes lauriers plutôt que débuter mes recherches ? Si j’attends trop, est-ce que les jobs seront prises par les autres finissants, ne me laissant rien ?

La bonne chose « productive » que je cherchais à faire était exactement ce que son conseil suggérait : apprécier l’accomplissement et se reposer pour bien recharger les piles, tout en s’amusant.

Après tout, j’aurai toute ma vie pour travailler…

Avec le recul, je remarque que son judicieux conseil m’a apporté une panoplie de belles choses dans ma vie :

  • Mon stress initial s’est graduellement transformé en anticipation positive : j’avais tout simplement HÂTE de commencer à mettre en application les connaissances acquises.
  • J’ai pris le temps de célébrer et de festoyer mon accomplissement en bonne et due forme !
  • Cette attente m’a permis de me faire offrir, 2 mois après la fin de mes études, un emploi qui m’amènerait une foule d’opportunités incroyables qui m’ont menées où je suis aujourd’hui.
  • J’ai plongé dans le jeu vidéo World of Warcraft (après plusieurs années de retenue, car je savais que ça nuirait grandement à mes études haha). Même si ce point ne semble pas positif à première vue, je vous assure qu’ il l’est. S’il vous plaît, continuez de lire cet article pour comprendre ce que je veux dire par là… icon smile 5 ans de Mes Finances Perso (Partie 1)

Merci mom pour ce précieux conseil; il a eu un impact profondément positif sur ma vie et ce, à plusieurs niveaux. Je t’en serai à jamais reconnaissant.

Souvenez-vous : recevoir ou lire un précieux conseil, c’est très bien, mais le suivre, c’est tout ce qui compte vraiment pour bénéficier de ses avantages.

Notre pensée a parfois cette fâcheuse habitude d’ignorer ou de remettre à plus tard ce qui améliorerait le plus notre situation actuelle…

Juste avant Mes Finances Perso : Début de carrière

J’étais si habitué d’avoir toujours un travail à remettre ou un examen à étudier pour l’école…

Je sentais un gros vide à tous les soirs : on fait quoi d’bon après la journée de travail ??? L’impression que je pouvais faire une bien meilleure utilisation de mon temps commençait à naître !

Avec tout ce beau temps de libre à chaque soir de semaine, j’ai continué encore quelques semaines à m’amuser comme un p’tit fou au jeu vidéo World of Warcraft. Une partie du jeu m’a particulièrement marqué : la possibilité de vendre et d’acheter des items dans un marché virtuel de ventes aux enchères (la « auction house » pour les habitué(e)s). Grâce à ceci, j’étais capable d’amasser rapidement beaucoup d’argent virtuel dans le jeu. Je passais plus de temps à effectuer des transactions dans la « auction house » qu’à jouer au jeu en tant que tel !!!

LA réalisation

Autour du même moment, j’ai eu une réalisation qui m’a frappé comme un coup d’éclair : au lieu de passer autant d’heures sur un système virtuel qui ne me rapporte rien de concret dans la vraie vie, je vais plutôt essayer de prendre ce même temps pour trouver des moyens intelligents de générer des revenus supplémentaires, plutôt que de le faire de manière virtuelle avec de l’argent d’un jeu vidéo.

Alerte : j’ai moi-même tombé dans le piège de vouloir être riche sans but précis autre que de faire plus d’argent. Lorsque vous démarrez un projet personnel qui vous passionne, transcendez l’unique envie de le faire pour faire plus d’argent et tenez plutôt compte des réalités, des problèmes et des besoins des autres personnes d’abord et avant tout. Si vous n’êtes pas utile, vous ne ferez pas d’argent de manière durable.

J’ai commencé mes recherches sur internet, où j’ai trouvé sites web et podcasts intéressants. Mes recherches & lectures sur le fameux sujet de « comment faire de l’argent sur internet » m’ont amené à beaucoup de mauvais matériel (justement un peu trop axées sur l’argent comme but premier), mais également beaucoup d’excellentes recommandations.

En particulier, les podcasts Steve Pavlina m’ont turbo-motivé à faire mes premiers dollars sur Internet de manière intelligente ! En particulier, le podcast #6 de Steve Pavlina qui s’intitule « How to make money without a job » permet de sortir de sa zone de confort et d’explorer des nouvelles façons de faire de l’argent. Le podcast #9 « How to kickstart your own business« , pour sa part, m’a vraiment aidé et incité à démarrer Mes Finances Perso pour aider plein de monde avec les trucs simples et stratégies fiables qui fonctionnent vraiment !

Durant ces recherches sur le net, j’ai commencé à voir passer des recommandations de livres intéressants…

Début de passion pour la lecture

Lire des livres qui m’intéressent et qui me permettent de progresser

Mon premier achat de livre : 7 Strategies for Wealth and Happiness. Outre l’apparence un peu comique de sa couverture, les critiques au sujet de ce livre avaient l’air très bonnes et le prix était vraiment bon lui aussi :). Coup de chance là-dessus, j’ai l’impression d’être vraiment bien tombé, puisque Jim Rohn reste encore aujourd’hui (selon moi) un des meilleurs en matière de développement personnel, pour la simple raison que l’efficacité de ses conseils transcendent le temps.

Pour les finissants : Un super bon truc que j’ai appris au début

Lorsque j’ai commencé à lire sur les meilleures façons d’améliorer ses finances personnelles, j’ai eu la chance de tomber sur un précieux conseil qui m’a guidé dans mes choix, qui me rapporte encore des dividendes aujourd’hui et qui continuera longtemps d’aider mes finances perso. C’était quelque chose similaire à :

« Les 3 à 5 premières années suivant la fin de vos études seront déterminantes pour vos finances personnelles. Si vous partez du bon pied dès les premières années de votre carrière, ces saines habitudes de gestion de son argent vous suivront toute votre vie. »

Un conseil teinté de bon sens, n’est-ce pas ? Prenez garde : les bons conseils, c’est bien… Encore faut-il savoir les appliquer pour voir s’ils fonctionnent. C’est un peu le même principe avec les livres que l’on lit pour se former : il faut essayer les trucs qu’on lit, pas simplement passer le plus rapidement possible au travers d’un bouquin. Simplement les lire ne garantit pas le succès…

Façons d’appliquer ce truc pour donner le ton à ses finances

  • Commencez à rembourser rapidement vos mauvaises dettes, une à une.
  • Prenez le temps de lister vos dépenses existantes (disons sur 1 mois), puis de les passer en revue 1 à 1. Que pouvez-vous éliminer complètement ? Que pouvez-vous réduire ? Optimiser ? Négocier à la baisse ? Faire plus avec moins ? Sortez de votre zone de confort.
  • Augmentez vos sources de revenus existantes et essayez d’en créer des nouvelles en rendant service aux gens.
  • Habituez-vous le plus tôt possible à vous payer en premier : quand vous avez une entrée d’argent, déplacez-en une portion dans un compte épargne. Commencez petit : 5 $ ou 5 euros feront l’affaire pour commencer à s’habituer à le faire. C’est le début qui est le plus dur, ensuite, le momentum viendra vous aider à continuer de mettre de l’argent de côté. Vous prendrez rapidement goût à voir grossir votre petite montagne d’argent mise de côté. Avoir de l’argent de côté, c’est être capable de couvrir aisément une dépense imprévue qui risque fort bien d’arriver (fond d’urgence), avoir de l’argent pour investir en bourse ou dans un projet intéressant, ou tout simplement en mettre de côté pour concrétiser plus rapidement votre rêve de partir en voyage / vacances.

 

 

Et c’est un départ : Lancement de Mes Finances Perso !

“You will get all you want in life, if you help enough other people get what they want.” -Zig Ziglar

Traduction : Vous obtiendrez tout ce que vous voulez dans la vie si vous aidez suffisamment de personnes à obtenir ce qu’elles veulent.

L’importance de lancer un projet pour les bonnes raisons

Que veux-tu faire lorsque tu seras grand ?

En y repensant aujourd’hui, je peux vous confirmer avoir toujours voulu enseigner, expliquer, vulgariser, transmettre, mais surtout : aider.

L’intuition

Plus les années passent, plus je réalise que mon intuition me rend de biens bons services. Juste avant de lancer Mes Finances Perso, je ressentais une profonde envie intérieure (intuition) de mettre au profit des autres mes connaissances récemment acquises en finances personnelles, jumelées à mes expériences sur le terrain, à tous ceux prêts à l’entendre. Les meilleures leçons, des trucs simples et mes erreurs de parcours.

Lorsqu’on décide d’entreprendre un projet important, faire de l’argent ne doit pratiquement jamais être l’objectif premier, sinon vous augmenterez de manière significative vos chances de prendre de mauvaises décisions. Dit autrement, cette stratégie de vouloir faire de l’argent d’abord et avant tout n’est pas durable, car elle est un peu trop égoïste et manque de vision à moyen et long terme. Nous pourrions comparer cela à l’expression « mettre la charrue avant les bœufs ».

Pourquoi Mes Finances Perso existe encore aujourd’hui ? Parce que je l’ai démarré avec un désir authentique d’aider les gens grâce à mes forces, connaissances & expériences. De plus, j’adore vulgariser, j’adore écrire. Au fil des années, ma mère m’a fait réaliser que j’ai un côté philosophe et leader.

Toute cette préface m’amène à vous partager le conseil suivant : une des façons possibles d’un jour devenir super aisé financièrement, tout en ayant le temps d’en profiter, c’est de s’investir dans un grand projet qui nous tient à cœur, comme par exemple lorsqu’on crée sa propre compagnie.

…la suite dans le prochain article ! icon smile 5 ans de Mes Finances Perso (Partie 1)

Lire la suite (partie 2).

Voici 2 questions pour VOUS d’ici la 2e partie de l’article !

  1. Pour le prochain article (partie 2), avez-vous des demandes spéciales ?
  2. Quelles facettes et/ou sujets de Mes Finances Perso aimez-vous le plus ?

Merci à toutes et à tous !

Uriel icon smile 5 ans de Mes Finances Perso (Partie 1)

Voici les liens pour lire, ou relire, les 4 autres parties de cette suite de 5 articles sur les 5 ans de Mes Finances Perso :

Vous aimez mes trucs ?
Si oui, inscrivez-vous à ma toute nouvelle infolettre ! Au menu, une panoplie de nouveaux trucs & d'outils pour mieux gérer VOTRE argent ! *Bonus* En vous inscrivant, obtenez gratuitement le PDF "Le meilleur des blogs du développement personnel" dans lequel a paru mon article "Êtes-vous riche ?"
meilleur blogs dev perso cover 5 ans de Mes Finances Perso (Partie 1)
 
Articles reliés

Section de commentaires
1.
Le 2014-07-21 à 10:07, Benoit a dit :

Excellent article, j’adore ton coté pratique et philosophique en même temps =). Récemment je lisais sur les points communs des gens qui réusissent dans la vie et le point le plus évident selon l’étude est: speed of implementation!

Pour ce qui est sur quoi tu peux écrire, j’aimerais bien lire plus sur comment placer son argent (surtout les méthode qu’on peut placer régulièrement des petits montants). Je suis assez perdu dernièrement la dedant et mon argent dort dans un compte éparge pour l’instant

2.
Le 2014-07-21 à 12:26, CC a dit :

Bonjour Benny, fidèle lecteur et commentateur ! :)

Au sujet de la « Speed of implementation » : J’ADORE ! Ça résume vraiment bien ce qui fait vraiment une différence, ouais !

Aller dans l’action rapidement, utiliser le « feedback » qui ressort inévitablement lorsqu’on passe à l’action, s’ajuster & persévérer ! On a tendance à apprendre un peu plus rapidement en faisant + s’ajustant en cours de route que de n’importe quelle autre façon !

Merci pour les demandes spéciales pour la suite de cet article, c’est pris en note ! :)

3.
Le 2014-07-21 à 20:17, Di a dit :

Bonjour CC,
Aaahhh comme il fait bon te lire! Je me doutais bien que ce silence momentané depuis ton dernier post, était un signe précurseur d’un grand cru de ta bonne réserve sur nos finances personnelles.
Je vais tout d’abord répondre à ta 2e question que tu nous poses à la fin de ton présent article (Sujets ou facettes de MFP que nous aimons le plus) :
Voilà en effet un bon élixir de gros bon sens, dosé avec grand soin d’une quantité d’audace savamment calculée.
Je suis convaincue que ta mère a de quoi non seulement être fière, mais de se réjouir de tes accomplissements de vie qui reflètent un bon dosage d’audace et de circonspection malgré ton jeune âge!
Ceci dit, tu as aussi bien raison d’écrire que c’est en aidant les autres à s’aider eux-mêmes, que nous sommes aidés à notre tour. C’est le retour d’ascenseur…
En effet, je le dis et le redis encore ici, dès le début de MFP, j’ai commencé à appliquer les conseils simples que tu donnes toujours, même si parfois j’ai dû me décider à sortir de ma zone de confort pour les appliquer. Jamais je ne l’ai regretté. C’est comme ça que j’y suis arrivée et que maintenant,  »I’m a believer »! LOL
J’ai vraiment aussi apprécié dans ce post rétrospectif, ton conseil de ne pas chercher en premier lieu à ‘faire de l’argent coûte que coûte’. Concept plutôt révolutionnaire à prime abord, mais tellement réaliste et plus efficace.
Je résume : circonspection, audace, réalisme, simplicité et efficacité.
Quant à ta 1re question, ma demande spéciale est que tu continues à nous prodiguer de généreux conseils aussi simples qu’efficaces sur nos finances personnelles, que tu expérimentes toujours avant pour t’assurer de leur validité!
Bref, comme la plupart d’entre nous qui suivons avec intérêt tes posts, j’ai déjà hâte à la 2e partie de ton article.
Di :-)

4.
Le 2014-07-21 à 23:38, CC a dit :

Allô Di!

Merci du fond du coeur pour ce témoignage touchant et qui fait beaucoup de bien.

Tu es sans l’ombre d’un doute l’une de mes lectrices les plus fidèles, et surtout, tu passes à l’action!

Merci beaucoup pour ton message, il fait beaucoup de bien et donne l’énergie de continuer à donner mon max pour aider les gens :-D

5.
Le 2014-07-22 à 14:18, Jason St-Hilaire a dit :

Félicitations à toi pour tes 5 ans de blog! C’est toujours plaisant de trouver des ressources *en français* sur les finances personnelles, je trouve que ça manque cruellement sur les internetz.

6.
Le 2014-07-22 à 14:41, CC a dit :

Salut Jason !

Merci pour ton super commentaire, c’est vraiment smath et apprécié tu sais d’avoir pris le temps de faire ça ! Dans tous les cas, j’apprécie énormément.

En effet, c’est une des raisons pour laquelle j’ai créé ce blogue, car il n’y avait pas beaucoup de ressources en français dans le monde de la finance personnelle ! Bien vu, haha !

Je vais aller faire un petit tour sur ton blogue =)

A+ et au plaisir de te recroiser sur MFP bientôt !

https://twitter.com/MesFinances
https://www.facebook.com/MesFinancesPerso

7.
Le 2014-07-23 à 23:34, Matt a dit :

Hey partner crime ;) Très bel article, vraiment bien écrit et agréable à lire, continue comme ça :) KOF comme on dit en interne ;) Aussi bravo pour les 5 ans !

8.
Le 2014-07-24 à 08:43, CC a dit :

Allô Matt,

Tu as toujours le mot pour faire plaisir, toi !!! Merci beaucoup, c’est vraiment très motivant de poursuivre avec des encouragements comme ceux-là.

KOFFFFFFFFFFFFFFFFF :D (KOF = « Keep on Fighting » pour ceux qui ne savent pas c’est quoi !!!)

9.
Le 2014-07-24 à 23:37, Sarah a dit :

Salut CC!

Wow déjà 5 ans, que le temps passe vite!!

Merci pour ta dédication durant ces années, tu as été une inspiration pour moi. Keep up the good work ;-)

Je te souhaite encore de belles longues et prospères années sur la blogosphère et j’ai bien hâte de lire la deuxième partie.

Sarah

10.
Le 2014-07-25 à 07:57, CC a dit :

Allô Sarah,

D’abord et avant tout, merci d’être là aussi souvent, de commenter et me suivre : tu me motives depuis le tout début.

Améliorer ses finances, c’est un travail de longue haleine, puisqu’il y a toujours moyen de faire mieux. J’espère de tout coeur que tes finances vont de mieux en mieux et que tu vois la fin des dettes arriver !

J’ai commencé à travailler sur la partie 2 cette semaine et je vais donner un autre boost dessus aujourd’hui. À suivre et merci pour ton commentaire, il me donne vraiment envie de poursuivre longtemps ! :-D

Passe une belle journée,
:-)

PS : J’ai laissé un commentaire sur ton plus récent article!

11.
Le 2014-07-28 à 21:36, Petes a dit :

Salut CC!

Très intéressant comme toujours tes articles. Moi je te dirais que je connais plutôt bien le sujet mais je trouve toujours ça intéressant de voir ça synthétisé et mâché comme tu le fais si bien! C’est intéressant de pouvoir te lire et de découvrir parfois des nouveaux produits, idées de lecture ou alors podcasts à écouter!

Merci de ton partage et de ton temps pour créer ce site, c’est super!

En espérant encore un autre bon 5 ans au moins.. :)

12.
Le 2014-07-29 à 10:33, CC a dit :

Salut Petes !

Wow, ton commentaire est comme de la musique pour mes oreilles. Good job pour ta maîtrise du sujet ! C’est tellement apprécié que tu aies, toi aussi, pris le temps d’écrire ! Bien content de savoir que les ressources que je partage à l’occasion sont bien reçues.

Au plaisir de te relire prochainement !

CC :O)

13.
Le 2014-08-11 à 23:16, Petes a dit :

Salut à nouveau CC!

Je mets ma réponse ici en lien avec les parties II, III et IV de ta série : encore une fois très intéressant! Tu as un peu le même profil que moi, c’est super intéressant de lire un parcours comme le tien. On voit que tu as mis les efforts et aujourd’hui, tu goûtes aux fruits des arbres qui ont été plantées quelques années plus tôt.

Alors encore une fois, merci pour le blogue, tes conseils pour les gens moins connaissants et évidemment, félicitations pour tes accomplissements!

Je réitère mon souhait sur les prochaines 5 années mais à voir la partie IV, tu n’es pas prêt de lâcher! :)

14.
Le 2014-08-12 à 08:33, CC a dit :

Salut Petes !

Si tu savais comme tu es le bienvenue. Ce blogue existe pour tous nous aider, moi y compris. Le fait de sortir ces informations, constatations, leçons et expériences de ma tête m’aide aussi au passage. De plus, le partage de connaissances que nous pouvons faire via la section de commentaires ou les réseaux sociaux est un gros plus dans les deux sens.

Ton commentaire me motive grandement à poursuivre ! À bientôt pour la partie V :)

P.S. : Sérieusement, merci du fond du coeur Petes. C’est fou raide des commentaires comme ça pour la motivation et le sentiment de faire quelque chose d’utile pour les autres !

15.
Le 2014-08-18 à 10:06, Petes a dit :

Salut CC!

Tu sais, ça me fait plaisir de te lire et merci à toi du fond du coeur de partager tant de connaissances ici! Évidemment, le partage est un très beau cadeau et c’est pour cela que je voulais t’en parler ici :

J’ai lu récemment le livre : Un barbier riche. Il y a également une mise à jour plus récente (le premier date de 1993) mais toutes les idées d’une saine planification financière y sont. Je crois que ce serait TRÈS pertinent pour plusieurs de tes lecteurs ici. C’est facile à lire et c’est très bien écrit. Je sais pas pour la mise à jour, je vais devoir l’acheter puisque ma bibliothèque ne l’a pas. Mais peut-être tu pourrais en faire un article? C’est toujours pertinent même si les taux et les notions fiscales dans ce livre sont dépassées en 2014, la base reste la même! Ce n’est qu’une idée de même mais je me disais que ça pourrait t’intéresser et intéresser certains autres visiteurs de ce blog!

Merci encore une fois et j’ai hâte à la partie V de ton histoire! :)

16.
Le 2014-08-19 à 08:55, CC a dit :

Salut Petes !

Si tu savais comme ça fait plaisir de partager tout ça ici ! On dirait vraiment que ça m’aide en retour de vous aider, donc c’est gagnant-gagnant comme échange :). Merci aussi à toi d’avoir pris un peu de ton temps pour me dire que ça t’aide vraiment. C’est vraiment ça qui me donne en majeure partie l’énergie de poursuivre, donc merci à toi. C’est génial ! Ah oui ! Puisque tu en parles, la partie 5 des 5 ans de Mes Finances Perso est prête !

Concernant ta suggestion, elle est bien notée, merci ! Personnellement, j’ai lu ce livre aussi, mais je te dirais que parmi tous ceux que j’ai lu sur les finances personnelles, c’est un de ceux qui m’a le moins plus. Le contenu est bon et peu certes aider, oui, mais en comparaison à certains autres livres que je recommande sur les finances personnelles, il tombe dans le bas de la pile (selon moi, bien sûr).

Je m’explique. En gros, plusieurs concepts sont bons dans ce livre, don’t get me wrong! C’est juste qu’un des points centraux du livre est d’investir une partie de son salaire dans des fonds mutuels dès un jeune âge afin de se monter une belle richesse. Même si ce conseil n’est pas trop mal, et que vous pourriez clairement le suivre pour amasser de l’argent, il est beaucoup trop vague. Premièrement, il présuppose qu’il faut avoir un emploi pour devenir riche (dans 40 ans) et, deuxièmement, il ne donne aucune information sur les fonds mutuels. Les fonds mutuels sont habituellement accompagnés de frais de gestion très élevés, ce qui diminue substantiellement les retours sur investissement sur le long terme, contrairement (par exemple) aux fonds indiciels. En gros, c’est parce qu’il y a un ou plusieurs gestionnaires qui gèrent activement ce fonds, et il rammasse leur « cut » au passage, c’est pour cela qu’il y a plus de frais. De plus, ça présuppose que tu fais confiance à quelqu’un ou plusieurs avec tes investissements et, on le sait tous, personne ne peut prédire le futur.

Deuxièmement, c’est extrêmement difficile de choisir un bon fond mutuel qui va t’amener de bons résultats. Dans le monde des fonds mutuels, la performance passée d’un fond n’est jamais garante de sa performance future. C’est comme si tu jouais un peu à la loterie avec les économies et investissements d’une vie. Les fonds indiciels, quant à eux, sont gérés par ordinateur et suivent le marché tout simplement, plutôt qu’essayer de le battre. Cela fait en sorte que, depuis leurs existences, ils battent constamment les fonds mutuels.

C’est pour ça, en gros, que je n’ai pas tant aimé ce livre. La stratégie est bonne, mais présuppose que la personne qui le lit doit trouver un bon fond mutuel, ce qui est un peu du hasard si tu veux mon avis. Les fonds indiciels sont bien mieux (encore une fois, mon avis, toujours faire vos propres recherches).

À ce sujet, je t’invite à consulter le lien que j’ai mis ci-dessus. I will teach you to be rich & The boglehead’s guide to investing t’amèneront de biens meilleurs conseils.

En conclusion, je te félicite d’avoir pris action et d’avoir commencé à lire des livres pour améliorer tes finances. C’est excellent. J’en ai lu moi aussi des livres, plusieurs bons, d’autres moins bons, et c’est bien correct comme cela. C’est un processus continu d’apprentissage.

17.
Le 2014-08-19 à 23:15, Petes a dit :

Salut CC!

Oui tu as partiellement raison mais n’oublie pas que comme je le soulignais, il s’agit d’un livre de 1993! En 1993, les FNB n’existaient pas je crois. On s’entend que ça fait quand même 21 ans que ce livre a été écrit. Évidemment, les véhicules de placement ont évolués! Comme les rentes dont il parle, les impôts, les taux de rendement totalement inconcevables aujourd’hui (un taux de rendement de 6% = mauvais selon lui!) et aussi les FCP. Mais perds pas de vue que ça fait 21 ans qu’il a écrit ça! Dans le monde de l’impôt et de la finance, tout change si vite!

Pour quelqu’un qui s’y connaît peu, je trouve que c’est facile à lire et à comprendre. En outre, je suis pas sûr que tu abordes l’idée du bon bord. Il faut plutôt se concentrer sur l’aspect d’accumulation de capital (i.e.: épargner 10 % de son salaire, 5 % pour sa retraite, etc.) Tous les livres de finances se basent sur cette idée. Et c’est le problème majeur des canadiens qui épargnent trop peu et qui sont trop endettés. Épargner avec un PÉA C’est d’ailleurs une belle façon d’accumuler du capital. Après, tu as raison, le conseil n’est plus d’actualité (les FCP). Mais il faut garder en tête l’idée : ÉPARGNER! Personne deviendra riche en dépensant tout son revenu!

Mais les fonds communs peuvent être des bons placements dépendant de la situation de la personne. 20% des FCP battent leur indice de référence. Des FNB à gestion active battent aussi les indices mais coûtent a peu de chose près, la même chose que les FCP. Mais tu sais quoi? L’important à retenir, c’est l’idée de placer de l’argent! Les FNB sont des produit relativement nouveau qui sont effectivement efficaces comme stratégie passive pour quelqu’un qui ne veut pas se soucier de son portefeuille!

Personnellement, je met une portion en FCP, une portion en FNB et une portion dans ma gestion active de mes capitaux via un compte de courtage de libre exercice qui ne donne plus de rendement que ce genre de fonds. Mais ce n’est pas le même risque et j’assume mes risques et je vis bien avec!

Donc bref, je suis partiellement d’accord avec toi donc sur ta réponse. Tu as raison que les fonds communs sont mal expliqués et que le livre est simpliste. D’où la mise à jour de 2013. Je ne l’ai pas lu, je te tiendrai au courant :) Ceci étant, il y a plusieurs autres livres, j’en suis conscient et j’en ai lu une bonne dizaine jusqu’à maintenant. Je vais lire ta page là-dessus je l’avais pas vu.. Et la partie V de l’article!

PS : Je suis CPA, j’ai une formation en affaires et en finances personnelles assez poussée vu mon travail et mes intérêts personnels qui m’ont poussés à suivre des cours dans ce domaine. Je suis pas un débutant dans le domaine mais c’est toujours bien d’avoir d’autres points de vue et surtout, d’autres idées de lecture ou de nouveaux produits. Alors continues de même :)

Bonne continuation! Et saches que même si nous sommes pas d’accord ici, je te supporte quand même à 100% dans ton blog! C’est toujours intéressant d’avoir de la diversité dans les idées! Keep on the good work!

18.
Le 2014-08-20 à 08:36, CC a dit :

Salut Petes !

Ne t’inquiète pas, je suis super content d’avoir ton point de vue ! Ça me permet de grandir aussi :)

D’emblée, 2 choses :
1) C’est la version originale, en anglais, publiée en 2002 que j’ai lue.
2) Étant CPA, je n’ai pas de doute que tu aimes les mutual funds! :D

Dans le fond, ce que j’essayais réellement d’expliquer, c’est que par rapport au côté pratico-pratique de « comment » on fait pour investir (ce que plusieurs personnes veulent savoir exactement), on reste laissé à soi-même avec ce bouquin. Pourtant, investir continuellement est une des clés les plus importantes pour devenir riche.

Également, comparativement à bien d’autre livre, je n’ai pas été « transporté » par la lecture de celui-ci. Il est plutôt dans la catégorie conseils de base / typiques de finances personnelles.

Voilà :D Merci encore hein pour ta belle contribution !

Merci pour les encouragements ! En effet, je n’ai aucun problème à ce que tu amènes ton point de vue sur le table, en fait, je m’en doutais bien que ça allait arriver avec un commentaire comme le miens :)

@+

19.
Le 2014-08-20 à 17:21, Petes a dit :

Salut à nouveau CC!

C’est cool, tu réponds vraiment vite :P

Excellent, je suis content de voir qu’on s’entend là-dessus! Tu as raison, le « comment » est mal expliqué. C’est une lacune majeure de ce livre et de pas mal tout ceux que j’ai lu récemment (les secrets pour devenir millionaire, les 4 règles de la prospérité financière, de la moppe au top, etc.) Il existe des dizaines de livre de finances, mais aucun de remplacement le cerveau humain. Il faut penser pour devenir riche. Mais bon les idées (de base j’en conviens) restent les bonnes : épargner, préparer un plan d’assurance, de retraite, faire un testament, etc.

PS : J’ai acheté la mise à jour de 2011 aujourd’hui (traduite en 2012). La version originale anglaise date de 1989 (traduite en 1993). Je te tiendrai au courant. As-tu lu père riche, père pauvre? Qu’en penses-tu?

Alors au plaisir de te relire dans un nouvel article qui sera publié sous peu? :)

20.
Le 2014-08-21 à 09:51, CC a dit :

Allô Petes!

Merci pour ton commentaire. Yes, bon ajout a la discussion! :-)

J’ai lu les deux père riche père pauvre. C’est des bons livres, en particulier le deuxième avec les 4 quadrants.

Stay tuned pour le prochain article! Merci du support et de la motivation :-)

Laissez un message

Être notifié par courriel des nouveaux commentaires. Vous pouvez aussi vous inscrire aux commentaires sans avoir à en laisser un.